0 phyto 100 % bio! dans ma commune: la campagne est lancée!

0 phyto 100 pour 100 bio

Lancé par cinq organisations de la société civile*, le projet « 0 phyto 100% bio ! »[1] a pour objectif de recenser, valoriser, interpeller et encourager les collectivités vers une démarche de réduction des pesticides et de promotion de l’agriculture biologique.

 Contexte. Alors que le Salon de l’Agriculture bat son plein et à 1 mois des élections municipales, nos organisations ont décidé interpeller les élus et candidats sur la question des pesticides et de la bio. Malgré les obligations légales, l’agriculture biologique représente toujours moins de 4% de la surface agricole utile et à peine 3% des repas servis en restauration collective publique ; quant à l’usage des pesticides, il stagne malgré le plan Ecophyto et les annonces du Gouvernement.

Face à ce constat, nos organisations ont décidé d’unir leurs forces et de rendre visible au niveau national, pour la première fois, les communes qui prennent des mesures sur ces questions. Cette campagne offrira aux citoyens tous les outils nécessaires d’interpellation de leurs élus afin de les contraindre à se positionner sur ces sujets de santé publique.

Les outils « 0 phyto 100% bio ! ». Tout le matériel à disposition des citoyens sera disponible sur le site plateforme du projet : www.0phyto-100pour100bio.fr. L’internaute y trouvera une vidéo « mode d’emploi » et pourra télécharger un kit de mobilisation citoyenne. Ce kit fournit des outils pour s’informer, sensibiliser et agir.

L’agenda de « 0 Phyto, 100% bio ». La 1ère étape consiste donc dans le lancement du site plateforme, du kit de mobilisation et de la vidéo qui constituent le 1er étage du projet. La 2nde étape se tiendra le 20 mars, en ouverture de la Semaine pour les alternatives aux pesticides, où deux cartes de France interactives seront rendus publiques (l’une sur l’usage des pesticides, l’autre sur place du bio dans les cantines). Les communes ayant répondu à un questionnaire apparaîtront selon la couleur (dégradé de vert) de leur engagement sur ces cartes. A l’heure actuelle, déjà près de 900 communes ont participé. Les citoyens peuvent demander dès à présent à leur maire de répondre au questionnaire en ligne. Enfin, la 3ème étape consistera en une labellisation des communes exemplaires lors du Printemps Bio en juin. Cette labellisation se fera à l’aide d’un questionnaire complet et précis sur les politiques en faveur de la réduction des pesticides et du développement de l’agriculture bio.

Cette campagne a vocation à durer dans le temps. Elle encourage les citoyens à être proactifs sur ces sujets de santé publique qui les concernent directement. Notre volonté ici est de donner à chacun les outils nécessaires à l’interpellation de ses élus, et d’obliger ses derniers à s’engager sur la voie de la fin de l’usage des pesticides et de la promotion de la bio sur son territoire. Et si le changement sur ces dossiers, c’était vraiment maintenant ?

>>> Opération lancée avec le soutien à Générations Futures de la Fondation pour une Terre Humaine.