92% des cours d’eau surveillés pollués aux pesticides !

eau pesticides

Le Service de l’observation et des statistiques (SOeS) du ministère de l’Ecologie vient de publier son dernier bilan sur les pesticides dans les cours d’eau français. Et les résultats sont… tristement prévisibles.

92%. Ce bilan confirme que « des pesticides sont présents dans la quasi-totalité des cours d’eau français », 92% des points de surveillance révélant la présence d’au moins un pesticide.

Quelles régions les plus touchées ? Les régions d’agriculture intensive sont les plus touchées. Jugez-en : le bassin Artois Picardie arrive en tête de ce classement avec 100% des points de contrôle en rivière montrant la présence de pesticides. Pire, le bassin Artois Picardie décroche également la palme du nombre de pesticides présents avec 29 molécules différentes retrouvées en moyenne ! Dans le bassin Seine Normandie la situation n’est guère meilleure avec 98.9 % des points d’analyse montrant la présence de pesticides et 23 molécules différentes retrouvées en moyenne.

Et le gagnant est …. 80 % des détections de pesticides concernent des herbicides. Les trois substances les plus retrouvées sont le glyphosate, l’AMPA (produit de dégradation du glyphosate) et le déséthyl atrazine (produit de dégradation de l’atrazine). L’imidaclopride apparaît pour la première fois dans la liste des 15 pesticides les plus fréquemment détectés dans les cours d’eau de France métropolitaine. Cet insecticide systémique (il se diffuse dans toute la plante)  fait partie de la famille des néonicotinoïdes caractérisés par  une  forte  toxicité  pour  les  insectes, dont les abeilles, et  une  forte  persistance  dans  les  différents  compartiments  de l’environnement. Il est donc à craindre que la situation n’empire encore dans les prochaines années.

« Les dernières données sur la présence des pesticides dans les cours d’eau montrent qu’il est urgent de modifier les systèmes de culture et de véritablement réduire l’usage des pesticides dans le cadre du plan Ecophyto 2,  sinon la qualité des milieux et des ressources servant à produire de l’eau de boisson continuera de se dégrader. » déclare François Veillerette, porte parole de Générations Futures.

Le document du CGDD ‘Les pesticides dans les cours d’eau français’ est téléchargeable ici.