Des croix blanches pour les victimes passées, présentes et à venir des pesticides.

croix blanches pesticides

Alors que Stéphane Le Foll a rencontré dernièrement la mission sénatoriale sur les pesticides et qu’une étude française pointe la diminution de la qualité du sperme des français dont l’une des causes évoquées serait la présence de Perturbateurs Endocriniens dont certains pesticides, Générations Futures s’associe, ce jour, à une action symbolique, menée par Allassac ONGF, dans le Limousin pour dénoncer les risques encourus par les professionnels et les particuliers exposés aux pesticides.

Agriculteurs et riverains unis pour une même cause. Une délégation de riverains, un médecin et un agriculteur a été reçue ce jour à 11h00 par le préfet de la Corrèze et le  sous-préfet de Brive dans le bureau de Mme le Préfet à TULLE pour lui faire  part de la nécessité absolue de prendre des mesures contre les expositions aux pesticides. Des propositions seront faites comme la prise d’arrêté  réglementant l’usage des pesticides, la mise en place de signalétique  informant les utilisateurs des chemins et route traversant les zones traitées, une interdiction de pulvérisation les week-ends et jours fériés, la mise en place de périmètres de sécurité et zone tampon (mesures déjà portées nationalement par Générations Futures lors de son congrès de mars dédié au victimes – http://www.congrespesticides.org )

Des croix, plus que des symboles.  Pour motiver les autorités à prendre des mesures, il a été décidé d’organiser une opération symbolique. Ainsi dans la nuit de mercredi à jeudi ont été implantée un cimetière symbolique avec une centaine de croix blanches alignées en hommage aux victimes des pesticides. L’opération se déroule à compter de 5h00 du matin en bordure de l’A20 sortie N°48 – ALLASSAC/DONZENAC sens Brive vers Limoges.

 

« En cas de refus de prise en compte de nos inquiétudes et de mesures visant à assurer la sécurité sanitaire, le mouvement pourrait se radicalise. Nous refusons de voir nos enfants exposer à ces sources de pollutions intensives sans réagir. » déclare Fabrice Micouraud, administrateur de Générations Futures en charge du dossier des particuliers victimes des pesticides et membre de l’association locale Allassac ONGF.

« De même nous refusons de voir nos enfants exposés sur des terrains de sport ou dans les rues pendant que les employés municipaux pulvérisent les espaces publics. Elus et pouvoirs publics seront mis devant leurs responsabilités et en cas de non-mesures et pourraient, à terme, se voir assignés devant les tribunaux car il est de leur ressort de protéger leur concitoyen de risques avérés. » conclut-il.

 

Complément : Générations Futures a été partie prenante dans des procès dans le limousin pour dénoncer des pratiques intensive de pulvérisation sur les pommes, action en justice qui soulevait la question du non-respect de l’arrêté de septembre 2006 relatif à l’utilisation des pesticides (mise en cause de l’article visant à interdire les pulvérisations de pesticides lorsque le vent est de force 3 sur l’échelle de Beaufort)

 

Contact presse : Nadine Lauverjat – 06 87 56 27 54