Données tronquées sur les pesticides : Générations Futures répond aux dénégations du ministère de l’Agriculture.

ecophyto

Contestation de la baisse de l’usage des pesticides en 2012 : Générations Futures maintient sa position malgré les dénégations du Ministère de l’Agriculture et demande que les indicateurs d’utilisation des pesticides pour 2012 soient recalculés avec les dernières données disponibles !

Rappel des faits : Dans un communiqué de presse (1) du 19 décembre dernier Générations futures révélait que la baisse de 5.7% de l’usage des pesticides en 2012 annoncée par Stéphane Le Foll le 9 décembre….reposait sur des données incomplètes et n’était en fait pas réelle. Le Monde faisait paraitre un article (2) le même jour reprenant nos conclusions. Depuis le Ministère de l’Agriculture a communiqué (3) sur son site pour essayer d’expliquer que nos propos ne correspondraient pas à la réalité.

Réponse de GF. Aujourd’hui Générations Futures réaffirme pourtant ses propos et répond au communiqué du Ministère de l’Agriculture point par point !

  • Le Ministère affirme que le fait d’utiliser une extraction de la base de données au 30 juin de l’année suivant celle étudiée  ne modifierait pas le calcul de l’indicateur NODU (Nombre de Doses Unités) car les résultats pour 2010 et 2011 ont été recalculé en 2012 et 2013, sans changement notoire dans la valeur du NODU. On est prié de comprendre ici : pour les données 2012 il doit nécessairement en être pareil et les données rentrées après le 30 juin 2013 n’ont pas eu d’impact sur le NODU 2012…Cet argument est très faible car, si pour les données 2010 et 2011 les retours ont semble t’il été fait rapidement par les distributeurs, en 2012 il est clair que cela n’a pas été le cas et qu’environ 4% des données concernant 2012 n’ont pas été prises en compte au 30 juin 2013. Ce qui vaut pour 2010 et 2011 ne s’applique donc pas automatiquement pour 2012 ! Attendre dans ces conditions l’année prochaine pour recalculer le NODU 2012 est absurde. Nous demandons donc au Ministère de faire une extraction de la base au 31 décembre et de recalculer le NODU 2012 avec ces nouveaux chiffres immédiatement. Cette demande est d’autant plus légitime et urgente que nous sommes aujourd’hui en mesure de révéler que, si le NODU n’a sans doute pas baissé en 2012, la quantité de substances utilisées (QSA) a augmenté de plus de 3 pour cent pour 2012 ! Comment parler dans ces conditions de ‘dynamique de réduction du recours aux pesticides’ comme l’a fait Stéphane LeFoll lors du CNOS du 9 décembre ?
  • Dans sa communication le Ministère rappelle que Générations Futures fait partie du « Groupe national Indicateurs du plan Ecophyto » et est donc au courant des procédures de calcul des indicateurs. C’est exact, mais cela signifie juste que nous connaissons les procédures de calcul mais pas que nous serions co-responsables des calculs réalisés !  En l’espèce nous ne  pouvons pas soutenir le fait que le calcul de l’indicateur NODU puisse être effectué à partir de données très incomplètes (ce qui n’a pas été communiqué au Groupe indicateurs), ce qui fausse d’évidence les résultats… et les messages politiques construits à partir de ces résultats !
  • Le Ministère rappelle que la redevance pour pollution diffuse (RPD) ne constitue pas un indicateur de suivi du plan car cette redevance n’est perçue que sur une partie des pesticides. Cela nous le savons bien et c’est pourquoi nos propos ne sont pas basés sur une augmentation de la RPD 2012 par rapport à 2011 !
  • Par ailleurs le Ministère n’a toujours pas répondu à un autre point mis en avant dans notre CP du 19 décembre qui est : pourquoi  a-t ’il mis en avant une baisse  plus de 30% de l’usage des Cancérigènes Mutagènes et Reprotoxiques de catégorie 2 (CMR 2 = CMR probable) alors que seul un CMR 2  a été pris en compte pour 2012 … pour 45 CMR2 vendus, justement car c’est le seul CMR2 rentrant dans le champ de la redevance pour pollutions diffuses (RPD) ? Pour nous la réponse est claire : ici aussi le Ministère a privilégié la communication politique à la rigueur des chiffres…

« Nous maintenons notre position malgré les dénégations du ministère de l’Agriculture et demandons que les indicateurs d’utilisation des pesticides pour 2012 soient immédiatement recalculés avec les dernières données disponibles. » déclare François Veillerette, porte-parole de Générations Futures.

1 : http://www.generations-futures.fr/pesticides/pesticides-lannonce-de-la-baisse-de-lusage-des-pesticides-en-2012-basee-sur-des-donnees-tronquees/

2 : http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/12/19/la-fausse-annonce-du-gouvernement-francais-sur-le-recul-des-pesticides_4337234_3244.html

3 : http://agriculture.gouv.fr/evaluation-utilisation-phytosanitaires