EXPPERT 5: Des pesticides dans des salades

PE sur foetus(08-24-11-08-52)

Enquête EXPPERT 5: des pesticides interdits ou suspectés d’être des perturbateurs endocriniens (PE) dans des salades

Les résultats préoccupants de notre enquête montrent la nécessité d’appliquer au plus vite les décisions prises dans le cadre du Règlement européen sur les pesticides et lors de la Stratégie Nationale sur les PE.

Enquêtes EXPPERT. Afin de montrer l’urgence d’une action préventive forte dans ce domaine des PE, ces substances qui menacent le développement du fœtus et du jeune enfant même à faibles doses, Générations Futures a décidé de réaliser une série de plusieurs rapports basés sur des analyses fouillées montrant l’omniprésence de nombreux  pesticides PE dans notre environnement engendrant une exposition importante de la population: ce sont nos rapports EXPPERT (pour EXposition aux Pesticides PERTurbateurs endocriniens). Avec 5kg par an et par ménage (données INSEE), la salade est le 4ème légume le plus consommé en France. Considérée comme un aliment « santé », l’INPES[1] recommande sa consommation dans de nombreuses brochures[2] notamment pendant la grossesse ou pour les enfants. Générations Futures soutient bien sûr ces recommandations.

Les salades sont sujettes à un suivi spécifique pour ce qui est de la présence potentielle de certaines substances chimiques. En effet, elles font parties des légumes dans lesquels on retrouve le plus de résidus de pesticides. Ainsi, le plan de surveillance de la DGCCRF[3] publié en 2013 montre la présence de résidus de pesticides dans près de 58% des échantillons de salades testés. De plus, selon l’EFSA[4] – l’autorité européenne de sécurité des aliments, 36% des laitues contiennent même plusieurs résidus, de 2 à 13. Plusieurs des résidus fréquemment trouvés par l’EFSA dans les laitues sont soupçonnés d’être des perturbateurs endocriniens, comme le propamocarb ou l’iprodione. Ces données inquiétantes nous ont conduits à vouloir en savoir plus sur la présence des pesticides dans des salades en France, et notamment ceux suspectés d’être perturbateurs endocriniens.

Résultats : de nombreux PE. 31 échantillons de salade ont été achetés dans des supermarchés de l’Oise et de la Somme (Picardie) entre le 28 mai et le 21 juillet 2015. Ce nombre d’échantillons est supérieur au seuil de représentativité de 30 habituellement utilisé par la DGCCRF. Ci-dessous quelques données synthétiques complétées plus loin dans le rapport.

  • Les salades testées contiennent en moyenne presque 4 résidus de pesticides chacune[5].
  • Sur les 31 échantillons analysés, 80,65% contiennent au moins un résidu de pesticide (25/31) – et ce même sans prendre en compte les résidus de bromure de méthyl.
  • En moyenne, les échantillons testés contiennent chacun plus de 2 résidus de pesticides PE (2,09) !
  • 67,74% des échantillons contiennent au moins un résidu de pesticide PE! (21 /31).
  • Parmi les 10 matières actives les plus fréquemment retrouvées, 7 sont suspectés d’être des PE.

Des produits interdits. 5 échantillons (16,13%) contiennent 1 ou plusieurs substances actives interdites (2 échantillons soit 6,45%) ou interdites d’usage sur salade en France (3 échantillons soit 9,67%), un de ces 3 échantillons contenant même 2 substances interdites d’usage sur salade en France (mandipropamid et imidaclopride) !

« Nous alertons nos dirigeants sur la nécessité de prendre des mesures immédiates et fortes pour réduire l’exposition des populations aux pesticides et particulièrement ceux suspectés d’être des perturbateurs endocriniens. Nous attendons d’eux qu’ils forcent l’Europe à appliquer au plus vite les décisions prises dans le cadre du Règlement européen 1107/2009 interdisant la mise sur le marché des pesticides perturbateurs endocriniens. » Déclare François Veillerette, porte-parole de Générations Futures. « De plus, la présence de pesticides interdits en Europe ou sur la culture de la salade dans plus de 16% des échantillons testés est inacceptable. Là encore, nous attendons une action forte du Gouvernement qui doit faire rapidement cesser cette situation, sur cette culture et sur toutes les autres. » Ajoute t’il.

>>> Le rapport complet: EXPPERT 5 Final et les données brutes : récapitulatif salades

>>> Press Release in English: EXPPERT 5 Summary_English_Final

Revue de presse – en format pdf: Revue de presse-EXPPERT5

Revue de presse EXPPERT5

Le Figaro – ‎Il y a 6 heures ‎
9,67 % d’entre elles contiennent des produits chimiques interdits pour traiter les salades, comme l’imidaclopride, un insecticide neurotoxique accusé de tuer les abeilles. Seulement 6 salades ne présentaient aucun résidu de pesticides. En outre, deux
France Info – ‎Il y a 7 heures ‎
Selon une étude publiée ce mardi par l’association « Générations Futures », les salades vendues en France font partie des légumes contenant le plus de résidus de pesticides dont certains sont des perturbateurs endocriniens. L’association demande au …
Francetv info – ‎Il y a 4 heures ‎
Selon une étude publiée le 22 septembre 2015, cinq pesticides interdits Selon une étude publiée le 22 septembre 2015, cinq pesticides interdits en France ont été retrouvés dans dessalades testées, dont du DDT. (WINFRIED ROTHERMEL …
20minutes.fr – ‎Il y a 3 heures ‎
Les salades vertes font la grise mine. Selon un rapport de l’association Générations Futures, dévoilé ce mardi par Le Parisien et France Info, une proportion inquiétante de salades achetées dans le commerce en France contiennent des résidus de
Francetv info – ‎Il y a 2 heures ‎
Des résidus de pesticides interdits ont été retrouvés dans des salades commercialisées en France, selon une étude de l’ONG française Générations futures. Alors que des réglementations européennes et nationales existent, tant sur les pesticides que sur
L’Express – ‎Il y a 2 heures ‎
Selon une enquête (Exppert 5) de l’association Générations futures, des pesticides ont été découverts sur des salades vendues en supermarché. 80,35% d’entre elles (laitue, batavia, feuilles de chêne, frisée, scarole, roquette) contiennent au moins un
Le Dauphiné Libéré – ‎Il y a 7 heures ‎
Pas si vertes les salades. L’association Générations futures a trouvé des résidus de pesticidesinterdits ou suspects d’être des perturbateurs endocriniens dans les salades. Elle a testé 31 laitues feuilles de chêne et autres batavias, achetées dans
Europe1 – ‎Il y a 2 heures ‎
Les salades n’ont pas vraiment la patate. Selon un rapport l’association Générations Futures dévoilé mardi par Le Parisien et France Info, les salades vendues en France feraient partie des légumes les plus bourrés de pesticides non-autorisés. Pire
Pourquoi Docteur ? – ‎Il y a 1 heure ‎
Des pesticides dans nos salades ! C’est la conclusion inquiétante d’une enquête menée par l’association de défense de l’environnement Générations Futures. Publiée ce mardi, elle met à mal le 4ème légume le plus consommé en France étiqueté comme un …
L’Express – ‎Il y a 50 minutes ‎
Paris – Des pesticides interdits ont été retrouvés sur des salades achetées en supermarché, selon des tests effectués sur 31 salades achetées dans l’Oise et dans la Somme par l’ONG Générations futures. « Cinq échantillons contiennent une ou plusieurs …
France Bleu – ‎Il y a 5 heures ‎
Selon une étude de l’association Générations futures, révélée ce mardi par France Info, les saladescommercialisées en France font partie des légumes qui contiennent le plus de traces de pesticides. Et parmi ceux-ci, des perturbateurs endocriniens
metronews – ‎Il y a 1 heure ‎
ENVIRONNEMENT – Plus d’une salade sur dix vendue en France contiendrait des pesticidesinterdits, révèle une nouvelle étude menée par l’association environnementale « « Générations-futures » dans cinq grandes enseignes de la distribution situées en …
Le Parisien – ‎Il y a 8 heures ‎
Des salades à la sauce pesticides. Selon des analyses de Générations futures que nous dévoilons, plus d’une salade sur dix contient des produits chimiques interdits à la vente en France depuis des années. Émilie Torgemen | 22 Sept. 2015, 07h00 | MAJ …
Medisite – ‎Il y a 3 heures ‎
Selon l’association Générations Futures, certaines salades vendues en France contiennent despesticides interdits dans le territoire et suspectés d’être des pertubateurs endocriniens. Sur 31 échantillons de salades achetées dans des supermarchés de …
Francetv info – ‎Il y a 23 minutes ‎
Plus grave encore, parmi ces pesticides, cinq sont interdits en France comme le fameux DDT, hautement cancérigène et surtout interdit depuis 1971. Pas de quoi paniquer pour autant, la plupart des pesticides trouvés dans ces salades sont autorisés et
Le Parisien – ‎Il y a 7 heures ‎
Peut-être pas tant que ça, prévient l’association environnementale Générations futures qui a scruté nos batavias, feuilles de chêne et autres salades à la recherche de pesticides. Dans 16 % des cas, l’ONG écologiste (qui publie ses analyses aujourd’hui
L’Obs – ‎Il y a 4 heures ‎
Selon une étude publiée aujourd’hui par l’association « Générations Futures » et relayée par France info, les salades vendues en France font partie des légumes contenant le plus de résidus depesticides dont certains sont des perturbateurs endocriniens.
Atlantico.fr – ‎Il y a 2 heures ‎
Selon une étude publiée récemment, plus de 99 % des salades et des tomates auraient des traces de pesticides au moins dix fois inférieures aux limites autorisées. Mais l’effet cocktail guette : une combinaison de pesticides et aux substances chimiques
Le Point – ‎Il y a 4 heures ‎
Cet insecticide cancérigène, interdit en France depuis 1972, est toujours présent dans nos assiettes. C’est ce que révèle mardi matin l’association Générations futures, qui a mené des analyses sur un très large échantillon de salades commercialisées
E-santé – ‎Il y a 3 heures ‎
Une fois de plus, l’Association Générations Futures a réalisé sa propre enquête pour dénoncer l’omniprésence de nombreux pesticides suspectés d’être des perturbateurs endocriniens dans notre environnement et dans notre assiette. Celle-ci a porté sur
Santé Magazine – ‎Il y a 2 heures ‎
On savait déjà que les laitues, batavias et autres salades très appréciées des Français font partie des légumes contenant le plus de résidus de pesticides. Elles font donc l’objet d’une surveillance spécifique de la part des pouvoirs publics. Mais
Sud Ouest – ‎Il y a 3 heures ‎
Selon les résultats de cette étude, les salades testées contiennent en moyenne quatre résidus depesticides chacune. Au moins un résidu de pesticide a été retrouvé dans 80,65 % des cas, et 67,74 % des échantillons contiennent au moins un résidu de …
Le Télégramme – ‎Il y a 5 heures ‎
Générations futures a scruté batavias, feuilles de chêne et autres salades à la recherche depesticides. Dans 16 % des cas, l’association environnementale, qui publie, ce mardi, un rapport dont les grandes lignes sont dévoilées par « Le Parisien », a
Pratique.fr – ‎Il y a 4 heures ‎
Une étude réalisée par l’association Génération futures rapportée par Le Parisien montre que 16 % des salades abritent des pesticides interdits, voire même des perturbateurs endocriniens. Peut-on parler d’un SaladeGate ? Comme le met en évidence un …
Viva Presse – ‎Il y a 2 heures ‎
Avec 5kg par an et par ménage (données Insee), la salade est le 4ème légume le plus consommé en France. Mais d’après l’enquête de Générations futures, organisation c’est aussi le légume où l’on retrouve le plus de résidus de pesticides dangereux pour …
BFMTV.COM – ‎Il y a 2 heures ‎
Une étude réalisée par l’ONG Générations futures dépeint une inquiétante réalité: sur 31 saladesvertes achetées dans des enseignes de la grande distribution de l’Oise et de la Somme, 25 d’entre elles contenaient au moins un résidu de pesticides, soit
Femme Actuelle – ‎Il y a 2 heures ‎
Ce ne serait pas vraiment le cas si l’on en croit une enquête menée par l’association Générations futures, une structure qui milite contre l’utilisation des pesticides. Selon l’association, un grand nombre de salades achetées dans le commerce
Réponse a Tout – ‎Il y a 3 heures ‎
Après avoir scruté batavias, feuilles de chêne et autres salades à la recherche de pesticides, l’association environnementale a découvert dans 16% des cas, la trace de cinq produits chimiques interdits à la vente en France depuis de nombreuses années.
Radins.com – ‎Il y a 5 minutes ‎
Selon cette même étude, 6,45 % des salades concernées contiennent du DDT, un pesticideparticulièrement cancérigène interdit d’utilisation en France depuis 1971. Sur les 31 saladesachetées dans cinq grandes surfaces dans l’Oise et dans la Somme, …
24matins.fr – ‎Il y a 2 heures ‎
Avant de craquer sur une salade qui a l’air croquante comme jamais, et sur laquelle la rosée perle et invite à la fraîcheur, ne vous emballez pas. Elle fait peut-être partie des 16% de ses congénères qui contiennent des pesticides interdits et
TF1 – ‎Il y a 3 heures ‎
Selon une récente étude, dans plus de 99% des salades et des tomates, les traces de pesticidesont au moins dix fois inférieures aux limites autorisées. Mais c’est l’accumulation de cespesticides, venant notamment d’autres aliments, qui inquiète les …
France Soir – ‎Il y a 1 heure ‎
Ainsi, « les salades testées contiennent en moyenne presque 4 résidus de pesticides chacune », soutient l’association. La plupart de ces pesticides sont autorisés, mais ce qui est plus inquiétant, c’est que des traces de produits pourtant interdit d
Le Parisien – ‎Il y a 29 minutes ‎
Alors que la salade est épinglée pour les nombreux pesticides perturbateurs endocriniens qu’elle renferme, d’autres fruits et légumes sont connus pour renfermer des résidus néfastes en quantité. Gaël Lombart | 21 Sept. 2015, 20h37 | MAJ : 22 Sept. 2015 …

__________________________________________________

[1] Institut national de prévention et d’éducation pour la Santé [2] http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1387.pdf et http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1059.pdf [3] Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes [4] The 2013 European Union report on pesticide residues in food EFSA Journal 2015;13(3):4038. page 55. disponible à l’adresse : http://www.efsa.europa.eu/en/efsajournal/pub/4038 [5] 3,77 sans prendre en compte le bromure de méthyl ou 4,38 avec le bromure de méthyl