Mariage pour tous : l’union du syndicat agricole dominant et des marchands de pesticides célébré.

pesticides-lobby

La « bien-mal » nommée Union des Industries de la Protection des Plantes (UIPP) vient de placer à sa tête une nouvelle directrice en la personne d’Eugénia Pommaret. Cette dame était au temps du Grenelle de l’environnement la représentante officielle de la FNSEA, le syndicat dominant du milieu agricole. Elle était donc en charge de négocier le sort de l’agriculture ensuite dans le cadre du plan Ecophyto et donc celui des pesticides dans ce processus.

6 ans plus tard, la voilà à la tête du puissant syndicat représentant le lobby des pesticides… remplaçant Jean-Charles Bocquet qui en était le Directeur depuis 2002. Ce dernier étant recyclé au niveau européen et prenant la tête de l’ECPA (le syndicat qui représente les intérêts des vendeurs de pesticides au niveau européen).

Comment ne pas s’étonner après cela des prises de position des instances nationales de la FNSEA en matière de pesticides durant le Grenelle ? Qu’en penseront les agriculteurs malades des pesticides quand l’un des syndicats censé les défendre positionne au sein du syndicat de promotion des pesticides l’une de ces anciennes et éminentes représentantes ? Ce jeu des chaises musicales montre simplement la promiscuité réelle qui existe entre d’un côté les instances nationales de la FNSEA et de l’autre les promoteurs de pesticides. Les adhérents de ce syndicat qui souhaitent une réelle évolution du modèle agricole jugeront par eux-mêmes.

Notre conclusion à ce triste état de fait: ce syndicat ne semble pas avoir pour priorité de défendre le sort des agriculteurs mais bien celui d’un modèle agricole fort dépendant aux pesticides et pour ces acteurs là le changement n’est pas pour maintenant !

>>> Lire à ce sujet le Conflit de Canard 20 nov 13