Villeneuve de Blaye – Affaire des écoliers intoxiqués : 2 ans après les faits, mise en examen des châteaux !

exppert-3

Rappel des faits. Le 5 mai 2014, 23 écoliers et leur enseignante avaient été pris de malaises et hospitalisés en urgence, suite à des pulvérisations réalisées à proximité de l’école de la commune. Une enquête avait été diligentée et une information judiciaire était en cours, dans lequel la Sepanso a porté plainte et Générations Futures s’est portée partie civile.

Audition. Après de multiples rebondissements, nos associations (Sepanso et Générations Futures) avaient finalement été entendues par le juge d’instruction de Libourne le 8 septembre de cette année. L’audition de Générations Futures (en présence de Nadine Lauverjat et Maître François Lafforgue) avait permis à l’association de défendre son point de vue et d’exposer le pourquoi de son implication. Notre association était ressortie de cette audition confiante et plus déterminée que jamais. Les châteaux, qui devaient d’abord être auditionnés mi-septembre et qui l’ont finalement été mi-octobre, devaient compléter les auditions.

Les suites. A la sortie de notre audition notre associations espérait une mise en examen de ces châteaux afin de voir la procédure se poursuivre dans le cadre d’un procès et ainsi faire toute la lumière sur cette affaire. Il semblerait que ce soit aujourd’hui le cas selon un article paru ce jour dans le journal Sud-Ouest (nous attendons cependant confirmation de notre avocat). Si tel est le cas, et à l’heure où se discute la rédaction d’un nouvel arrêté portant sur l’utilisation des pesticides, nous espérons que cette affaire viendra confirmer l’impérieuse nécessité de protéger les groupes vulnérables, tout particulièrement les personnes pouvant être exposées à ces toxiques de manière indirectes (riverains, promeneurs, salariés agricoles etc.) notamment en retirant au plus vite du marché les molécules dangereuses (CMR et PE) et dans l’attente de ces retraits, la mise en place de zones sans traitements (ce qui ne veut pas dire sans cultures….).