Générations Futures facebook Twitter Rechercher Télécharger Email
Je fais un don

Partager

Actualités

Alimentation bio : une nouvelle étude intéressante

Une récente étude française fait le point sur l’exposition aux pesticides en comparant différents régimes alimentaires.

Les pesticides sont largement utilisés en agriculture à travers toute l’Europe. La France est d’ailleurs l’un des pays européens présentant la plus forte dépendance aux pesticides avec des ventes comprise entre 60 000 et 80 000 tonnes en 2016. Or, ces produits soulèvent des questions environnementales et sanitaires bien connues se traduisant par des effets préjudiciables sur la biodiversité, la qualité des sols et de l’eau et sur la santé de l’Homme.

L’ une des problématiques majeures est la multi-exposition des populations, principalement via l’alimentation, à un cocktail de faibles doses de ces molécules et de leurs métabolites. C’est dans ce contexte qu’une étude, menée depuis 2014 par l’Equipe de Recherche en Epidémiologie Nutritionnelle (EREN), a cherché à identifier les profils d’exposition aux pesticides, en faisant le lien avec le régime alimentaire.

Cette analyse, réalisée pour la première fois sur une si grande population (34 000 françaises et français), confirme que la proportion globale d’aliments biologiques dans le régime alimentaire est inversement corrélée aux niveaux estimés d’exposition aux pesticides, ce qui est cohérent avec de précédents travaux. Par ailleurs, notons que les individus du groupe ayant consommé la plus grande proportion d’aliments biologiques dans leur régime alimentaire ont présenté des niveaux d’exposition très variables selon les composés. Cela pourrait s’expliquer par des consommations relativement élevées de fruits, de légumes et d’aliments complets.

Ce type de données, liées aux résultats sanitaires, pourrait être intégré aux analyses des bénéfice/risque, qui font actuellement défaut sur ce sujet. La littérature disponible à ce jour penche davantage vers les nombreux avantages de la consommation de fruits et légumes par rapport aux risques liés aux pesticides alimentaires. Cependant, la rareté des données ne permet pas de tirer des conclusions définitives.

 

Article : Rebouillat P, Vidal R, Cravedi J-P, Taupier-Letage B, Debrauwer L, Gamet-Payrastre L, Touvier M, Hercberg S, Lairon D, Baudry J, Kesse-Guyot E, 2020. Estimated dietary pesticide exposure from plantbased foods using NMFderived profiles in a large sample of French adults. European Journal of Nutrition.

Agissez

Inscrivez-vous pour suivre notre actualité

Inscription newsletter
×