Générations Futures facebook Twitter Rechercher Télécharger Email
Je fais un don

Partager

Actualités

Avis favorable pour la création d’un nouveau tableau de maladie professionnelle pour le régime agricole faisant le lien entre pesticides et hémopathies

Bien que l’impact néfaste des pesticides sur la santé ne puisse être nié, et bien que le lien entre certaines pathologies et des  corps de métiers soit fait sur le terrain, la reconnaissance officielle de ce  lien via notamment la création de tableaux de maladies professionnelles n’est pas systématique.

Pourtant, les choses changent : après la création en 2012 du tableau concernant la maladie de Parkinson, c’est à présent un avis positif qui a été donné en date du 18 juin 2013 par la Commission Supérieure des Maladies Professionnelles (COSMAP) pour la création d’un tableau concernant les hémopathies. Le tableau lui-même reste à réaliser (une proposition sera étudiée par la COSMAP au mois de novembre), mais cette première étape est déjà une avancée positive et qui mérite d’être relevée, d’autant que – pour une fois – le régime agricole est en avance sur le régime général.

Cependant, parmi les membres de la COSMAP présents ce 18 juin, un seul vote contre a été noté : celui de la FNSEA. Dans un communiqué en date du 19 juin, la FNSEA indique que cette opposition ne signifie pas une non-reconnaissance du lien entre pesticides et hémopathies, mais la volonté de ne pas faire porter les indemnisations qui vont découler de la création de ce tableau aux seuls cotisants, l’objectif étant d’impliquer l’Etat et les fabricants de produits dans ce processus d’indemnisation… Alors quand la FNSEA entamera des actions pour impliquer ces acteurs?

Il est intéressant de noter que la COSMAP rend cet avis quelques jours seulement après la reconnaissance en maladie professionnelle d’un salarié de coopérative atteint d’un LNH et qui se battait depuis plus de 10 ans pour obtenir cette reconnaissance!

Agissez

Inscrivez-vous pour suivre notre actualité

En complétant ce formulaire, vous acceptez que l'association Générations Futures, responsable de traitement, traite vos données personnelles pour vous permettre de recevoir des informations et actualités. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : mentions légales
×