Générations Futures facebook Twitter Rechercher Télécharger Email
Je fais un don

Partager

Actualités

Distilbène: de nouvelles données scientifiques

Le Distilbène est le nom commercial d’une hormone de synthèse (le diéthylstilbesterol ou DES), un médicament prescrit pour prévenir des avortements spontanés entre 1950 et 1977 en France à près de 200.000 femmes enceintes. De par son activité oestrogénique et anti-androgénique, le DES induit un large éventail d’anomalies de l’appareil reproducteur suite à une exposition in-utéro, et ce jusqu’à la troisième génération d’enfant.

De nouvelles données provenant de l’unité d’Endocrinologie-Gynécologie pédiatrique du CHU de Montpellier rapportent pour la première fois un cas d’adénocarcinome à cellules claires du vagin et du col de l’utérus chez une fille prépubère dont la grand-mère maternelle a reçu du DES pendant la grossesse. D’autres études rapportent par ailleurs une forte prévalence d’hypospadias et un risque significativement plus élevé de trouble de déficit de l’attention/hyperactivité chez leurs petits-enfants de femmes traitées au DES. Ainsi, le DES est considéré comme un paradigme important pour comprendre les conséquences sanitaires de l’exposition humaine aux perturbateurs endocriniens, particulièrement en ce qui concerne les effets multigénérationnels chez l’Homme.

Pour en savoir plus rendez-vous sur notre site Désintox

Source : Laura Gaspari, Françoise Paris, Nathalie Cassel-Knipping,Julia Villeret, Arnauld Verschuur, Marie-Odile Soyer-Gobillard, Xavier Carcopino-Tusoli, Samir Hamamah, Nicolas Kalfa, Charles Sultan. Diethylstilbestrol exposure during pregnancy with primary clear cell carcinoma of the cervix in an 8-year-old granddaughter : a multigenerational effect of endocrine disruptors ?. Human Reproduction, pp. 1–5, 2020

Agissez

Inscrivez-vous pour suivre notre actualité

Inscription newsletter
×