Générations Futures facebook Twitter Rechercher Télécharger Email
Je fais un don

Partager

Actualités

Ecophyto 2018 : Générations Futures dénonce une dérive vers une cogestion entre le Ministère de l’Agriculture et les filières dans la fixation des objectifs de réduction de l’usage des pesticides !

Ecophyto 2018 : Générations Futures dénonce une dérive vers une cogestion entre le Ministère de l’Agriculture et les filières dans la fixation des objectifs de réduction de l’usage des pesticides !

 

Le plan Ecophyto 2018, qui prévoit la réduction de l’usage des pesticides de 50% en 10 ans est clair dans ses objectifs. Malheureusement la résistance d’une partie du monde agricole met ces objectifs en échec puisque les dernières données montrent…une augmentation de plus de 2% de l’usage des pesticides en un an. Face à cette résistance on était en droit de s’attendre à ce que le Ministère tape du poing sur la table en appelant les professionnels à enfin jouer le jeu d’un plan qui n’a rigoureusement rien amélioré en 5 ans…C’est malheureusement tout le contraire qui est en train de se produire !

 

La grande tradition de la cogestion entre le Ministère de l’Agriculture et le monde agricole appliquée à Ecophyto !

 

En effet, lors de la dernière réunion, tenue ce jour, du Comité d’experts Ecophyto, la DGAL ( Direction Générale de l’Alimentation au Ministère de l’Agriculture) a annoncé que le Ministre a préparé une lettre (non encore signée et transmise à ce jour) qu’il va envoyer aux filières pour leur demander quels sont leurs objectifs en matière de réduction des pesticides !

 

Générations Futures s’insurge contre cette démarche qui symbolise le retour à une forme de cogestion du dossier des pesticides qui va à l’encontre de l’atteinte d’un objectif réellement ambitieux. Qui, en effet, peut penser sérieusement que la profession va s’imposer volontairement des objectifs significatifs ? Pour l’association cette démarche signe un renoncement de toute gestion politique du dossier.

 

« Nous demandons à Stéphane Le Foll de ne pas faire l’erreur d’acter une forme de cogestion de ce dossier en tête à tête avec la profession et de ne pas envoyer ce courrier. Au contraire, nous lui demandons de revenir sur ce qui serait une erreur énorme en ayant une posture plus pro active et demandant à la profession de mettre en place rapidement des démarches exemplaires pour développer l’agriculture biologique sur les zones à enjeu eau notamment et de relayer auprès des agriculteurs le message gouvernemental de l’urgence d’une évolution dans les actes des pratiques agricoles vers des systèmes moins dépendants aux pesticides. » Déclare François Veillerette, porte-parole de Générations Futures et membre du Comité d’experts Ecophyto.

 

« Alors que s’ouvre la 8ème semaine pour les alternatives aux pesticides, la société civile et nos associations ne comprendraient pas une telle remise en cause de l’objectif clairement affiché dans la loi Grenelle de l’environnement et réaffirmé par le Ministre LeFoll, lui-même, lors de la conférence environnementale de septembre 2012. » conclut-il.

Agissez

Inscrivez-vous pour suivre notre actualité

En complétant ce formulaire, vous acceptez que l'association Générations Futures, responsable de traitement, traite vos données personnelles pour vous permettre de recevoir des informations et actualités. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : mentions légales
×