Générations Futures facebook Twitter Rechercher Télécharger Email
Je fais un don

Partager

Actualités

UE: Il faut interdire l’exportation de pesticides dangereux !

Dans une déclaration conjointe, 326 ONG demandent à la Commission européenne de ne pas abandonner sa promesse d’interdire les exportations de produits chimiques dangereux faite dans le Green Deal de l’UE

Contexte

En prévision de la Journée mondiale sans pesticides du 3 décembre, plus de 326 organisations de la société civile du monde entier, institutions et syndicats ont publié une déclaration commune exigeant l’interdiction de l’exportation de produits chimiques dangereux interdits dans l’UE. Ils exhortent la Commission européenne à ne pas reporter la proposition législative promise pour y parvenir.

Exportation de pesticides interdits : Etat des lieux

Rien qu’en 2018, plus de 81 000 tonnes de pesticides contenant 41 produits chimiques dangereux différents interdits à l’usage agricole dans l’UE ont été exportés par des entreprises européennes.

Un déclaration conjointe pour dire STOP

Une déclaration conjointe signée par 326 ONG et syndicats demandant l’interdiction d’exporter des pesticides et autres produits chimiques dangereux interdits en Europe est publiée aujourd’hui.
Aujourd’hui, une pétition d’interdiction d’exportation sera remise au commissaire à l’environnement Sinkevičius signée par plus de 200 000 citoyens du monde entier.

De même, une conférence à Bruxelles réunira des intervenants d’ONG et du mouvement syndical, de la Commission européenne, du Parlement européen et des gouvernements de l’UE, couvrant des sujets tels que:

  • l’impact des pesticides sur les travailleurs agricoles et les communautés des pays du Sud,
  • les conclusions d’une nouvelle étude sur les exportations des pesticides interdits, les États membres et les interdictions d’exportation de pesticides et de produits chimiques dangereux, et l’état d’avancement d’une interdiction à l’échelle de l’UE.

Exportation de pesticides interdits: la Commission avait pris des engagements

La Commission européenne s’est engagée dans la stratégie de l’UE sur les produits chimiques pour la durabilité vers un environnement sans produits toxiques en 2020 à « montrer l’exemple et, conformément aux engagements internationaux, veiller à ce que les produits chimiques dangereux interdits dans l’Union européenne ne soient pas produits pour l’exportation, y compris en modifiant la législation pertinente si et selon les besoins ». Cependant, le programme de travail 2023 de la Commission européenne ne prévoit pas d’action en justice indispensable pour mettre fin à cette pratique.

Un porte-parole de la coalition de la société civile a déclaré :
« Cela devrait être une évidence pour l’UE d’agir rapidement. Des pays à revenu faible ou intermédiaire comme le Maroc, l’Afrique du Sud, l’Inde, le Mexique, la Malaisie ou le Brésil sont inondés de pesticides dangereux interdits dans l’UE, qui ne peuvent être utilisés en toute sécurité et qui ont des effets dévastateurs tant sur la santé humaine que sur l’environnement, entraînant des violation généralisée des droits de l’homme. De plus, ces pays sont parmi les plus gros exportateurs de produits agroalimentaires vers l’UE et les pesticides interdits pourraient donc se retrouver dans les assiettes des citoyens de l’UE.« 

Agissez

Inscrivez-vous pour suivre notre actualité

Inscription newsletter
×