Générations Futures facebook Twitter Rechercher Télécharger Email
Je fais un don

Partager

Actualités

Lanceurs d’alertes: il faut une loi vraiment protectrice!

Les obstacles rencontrés par les lanceurs d’alerte sont nombreux :

  • insécurités juridiques,
  • difficultés psychologiques,
  • perte d’emploi,
  • frais de justice exorbitants,
  • risques de poursuites-bâillons,
  • sanctions insuffisantes envers ceux qui tentent d’étouffer les alertes…

Face à ces difficultés, la loi Sapin 2 est lacunaire. Elle ne permet pas de préserver ceux et celles qui, pour protéger nos droits, nos libertés et notre intégrité, mettent leur vie et leur carrière en danger. Si elle permet parfois d’obtenir réparation, ce n’est qu’à l’issue d’un long parcours judiciaire, une fois que le licenciement abusif, le harcèlement, le dénigrement et autres mesures de rétorsion ont eu lieu, ans soutien psychologique ni financier quel qu’il soit.

Ce problème ne va pas en s’améliorant : chaque mois, c’est plus d’une vingtaine de nouveaux lanceurs d’alerte qui, démunis, contactent la Maison des Lanceurs d’Alerte pour demander conseils, soutien et écoute. Sans parler des attaques que subissent les journalistes, les militants associatifs et les représentants syndicaux qui entreprennent de les soutenir ou de relayer les faits répréhensibles et les menaces sérieuses qu’ils dénoncent, qu’il s’agisse de faits de corruption, d’atteintes environnementales, de maltraitances, de racisme institutionnel, de fraudes scientifiques…

En 2019, l’Union européenne a pris la mesure du problème et adopté une directive qui promet des avancées majeures pour les droits des lanceurs d’alerte en France et en Europe. Mais cette directive tarde à être transposée.

Or, l’heure n’est plus aux hésitations. Les crises sanitaires, sociales et écologiques que nous traversons le montrent : il nous faut au plus vite un droit solide, résolument protecteur et qui garantit que les lanceurs d’alerte soient écoutés.

Vous souhaitez agir?

Agissez

Inscrivez-vous pour suivre notre actualité

Inscription newsletter
×