Générations Futures facebook Twitter Rechercher Télécharger Email
Je fais un don

Partager

Actualités

COVID 19: Masque en tissu et zéolithe d’argent

Le 13 octobre dernier, le journal Reporterre révelait que les masques fournit aux enseignants pour la rentrée scolaire étaient traités à la zéolithe d’argent et à la zéolithe d’argent et de cuivre. Ces substances sont utilisées comme biocides, dans le but d’augmenter la durée d’utilisation des masques.

Or, la zéolithe d’argent est classé par l’ECHA comme « susceptible de nuire à la reproduction » et « très toxique pour les organismes aquatiques, entraîne des effets à long terme ». De plus, la zéolithe d’argent et de cuivre n’est pas autorisée par l’Union européenne pour une incorporation dans les textiles, les tissus et les masques notamment (biocide de type 2). Interpellé sur le sujet, l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) a émis un avis dans lequel elle conclut à une incertitude vis à vis de risques potentiels (en imaginant un scénario maximisant l’exposition). Par ailleurs, l’agence précise également que le traitement chimique des masques par des biocides n’est en aucun cas un prérequis pour se conformer aux exigences techniques demandées pour un masque de protection en tissu.

Cette polémique met en relief les précautions qu’il faut avoir à l’égard de l’utilisation des produits biocides, ce qu’avait souligné Générations Futures en mai dernier suite à l’envoi d’un courrier aux différents ministères concernés. L’objectif de celui-ci était en effet d’obtenir des recommandations précises sur les consignes de précautions à l’égard de l’utilisation de désinfectants dans les lieux publics et plus particulièrement dans les établissements scolaires et les crèches.

En savoir plus

Agissez

Inscrivez-vous pour suivre notre actualité

Inscription newsletter
×