Générations Futures facebook Twitter Rechercher Télécharger Email
Je fais un don

Partager

Actualités

Non, le bio n’est pas une utopie ! Démonstration en 8 points.

 

Nous sommes tombés des nues à la lecture de l’article « Utopie bio » publié il y a 15 jours dans « Le Nouvel Observateur ».

Nous avons adressé un droit de réponse, également co-signés par des associations et personnalités à l’attention du NouvelOBs. Notre droit de réponse est paru et a été selectionné par le NouvelObs. Voici des extraits de cette tribune que vous pouvez lire en entier sur le site du NouvelObs!

« Nous avons lu avec stupeur l’article « Utopie bio » dans votre numéro du 1er novembre. Nous n’attendions pas du « Nouvel Observateur » un article à ce point rempli de contre-vérités, et qui ne cite comme sources bibliographiques que les écrits des adversaires notoires du bio que sont Gil Rivière-Wekstein – qui est membre de l’Afja (Association Française des Journalistes Agricoles), organisme qui a pour membre associé Bayer, ou encore le lobby des pesticides, l’UIPP –, Léon Guéguen – un adversaire déclaré de l’agriculture biologique depuis des décennies – et Gérard Pascal – favorable aux OGM et très critique de l’agriculture biologique. […] Baser un article presque exclusivement sur les propos de ces personnes ne relève pas, à notre sens, d’un travail sérieux d’investigation inhérent à la fonction de journaliste.

[…] Mais reprenons point par point les affirmations de cet article. […]

3- Les produits bio, pas plus nutritifs ?

Il serait intéressant que les sources justifiant cette affirmation soient citées, mais bien sûr elles ne le sont pas puisqu’il s’agit d’une contre-vérité. En effet, les synthèses sérieuses des données scientifiques disponibles sur ce sujet, faites dans divers pays depuis 10 ans, montrent généralement des teneurs plus élevées en certains minéraux (magnésium, fer ou zinc), en vitamine C, en antioxydants et polyphénols, dans les produits végétaux et des teneurs plus importantes en lipides oméga-3 dans les viandes et en particulier dans le lait de vache et ses dérivés. […]

4. Les produis bio pas plus sains ?

Alors que les fruits bio contiennent en moyenne 24 fois moins souvent des résidus de pesticides que les conventionnels (moyenne européenne donnée par l’EFSA) et encore beaucoup moins si l’on compare les quantités présentes. Parce que les résidus présents dans les aliments conventionnels seraient sans impact sur notre santé ? Comment peut-on sérieusement affirmer cela aujourd’hui, alors que de nombreux pesticides sont des perturbateurs endocriniens, qui peuvent agir à des doses 100 ou 1.000 fois inférieures à celles sans effet selon les tests toxicologiques classiques ? […]

5- Pas de bénéfice pour l’environnement ?

Pas de bénéfice pour l’environnement, comme l’affirme Gil Rivière-Wekstein ? Alors que d’innombrables études montrent le contraire, qu’il s’agisse de la pollution par les pesticides et les excès d’azote, de la biodiversité ou de la fertilité des solscomme l’a démontré le rapport de l’INRA de 2005 sur « Pesticides et environnement » où il est écrit textuellement « cette utilisation élevée de pesticides est remise en question par la prise de conscience de leurs impacts négatifs sur l’environnement, voire sur la santé de l’homme » on ne saurait être plus clair !

[…]

Curieux article, en vérité, qui laisse une impression de malaise, comme si – ce que nous ne pouvons imaginer – il avait fallu, pour rétablir un certain équilibre, contrebalancer l’article très anti-OGM sur l’étude de G.E. Séralini, par un article très anti-bio et très mal informé qui est vraiment indigne d’un tel hebdomadaire.

Premiers signataires

Associations

  • Agir Pour l’Environnement
  • Associations
  • Fédérations Nationale d’Agriculture Biologique
  • Générations Futures
  • Mouvement de l’Agriculture Bio-Dynamique

Personnalités

  • Aubert Claude, agronome
  • Barbier Jean Marc, INRA – UMR « Innovation »
  • Desbrosses Philippe, Président d’Intelligence verte
  • Dufumier Marc, agronome
  • Jaud JP, Producteur J+B Séquences, réalisateur notamment de « Tous Cobayes »
  • Lairon Denis, Directeur de Recherche INSERM
  • Mouret Jean-Claude, Ingénieur de Recherche -Inra
  • Reynaud Michel vice-président Ecocert
  • Vidal William président Ecocert

>>> Lire l’article en entier

>>> lire ici une autre réaction intéressante

Agissez

Inscrivez-vous pour suivre notre actualité

En complétant ce formulaire, vous acceptez que l'association Générations Futures, responsable de traitement, traite vos données personnelles pour vous permettre de recevoir des informations et actualités. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : mentions légales
×