Générations Futures facebook Twitter Rechercher Télécharger Email
Je fais un don

Partager

Actualités

Pesticides c’est dans l’air : Un nouveau rapport exclusif de Générations Futures

Alors que le Salon International de l’Agriculture s’ouvre en fin de semaine, Générations Futures se penche sur la question de l’exposition des riverains aux pesticides agricoles et publie un nouveau rapport montrant l’inefficacité des Zones Non Traitées (ZNT) de 5 et 10 m. Notre association demande un renforcement de ces ZNT !

Selon nos premières mesures une distance de 33 mètres ne réduit même pas de moitié l’exposition aux pesticides constatée en limite de champ !

Contexte

Les textes sur l’utilisation des pesticides (1) n’ont retenu que des zones non traitées de 10 m (cultures hautes) et 5 m (cultures basses), avec la possibilité de déroger à ces distances notamment en adoptant un matériel soit disant adapté avec des buses anti-dérives. Ces distances ont été arrêtées sur la base d’un avis de l’ANSES (2) de juin 2019.

Générations Futures a donc voulu savoir si ces distances fixées (10 m et 5 m) étaient réellement protectrices pour les riverains habitant à proximité des zones d’épandage de pesticides agricoles.

Notre enquête

Pour évaluer l’efficacité de ces ZNT censées protéger les riverains des zones traitées par des pesticides, nous avons installé deux capteurs passifs équipés chacun d’une mousse PUF dans une propriété du Nord. Un capteur a été installé en bordure d’un champ de pommes de terre et l’autre à 33 m de ce champ. Nous avons changé les mousses toutes les 3 semaines et échantillonné ainsi pendant 18 semaines du 16 mai au 18 septembre 2021. Ces mousses ont été envoyées au laboratoire spécialisé Ianesco pour rechercher 77 molécules différentes (toutes incluses dans la liste des 90 substances prioritaires à surveiller sur l’ensemble du territoire national définie par l’ANSES pour la Campagne Nationale Exploratoire de mesure des résidus de Pesticides (CNEP) dans l’air ambiant)

Principaux résultats 

  • Sur les 77 pesticides recherchés, 20 pesticides ont été détectés et quantifiés au moins une fois dans le capteur 2 (à 1 m du champ) alors que 15 ont été retrouvés au moins une fois dans le capteur 1 (à 33 m du champ).
  • Au total sur l’ensemble de la période d’échantillonnage le capteur 1 le plus éloigné (33 m) a piégé 13490.8 ng de pesticides, (contre 25502.9 ng pour le capteur 2 situé à 1 m du champ). La quantité de pesticides piégés à 33 m du bord du champ représente 52.9% de la quantité piégée dans le capteur en limite de champ pendant ces 18 semaines ! (Des résultats plus détaillés sont consultables dans le rapport complet ici )

Commentaires et demandes

« Notre enquête exploratoire remet en cause grandement l’efficacité des ZNT de 5 et 10 m puisque nous mesurons sur une période de 18 semaines à 33 mètres d’un champ une exposition à une quantité de pesticides encore supérieure à la moitié de celle observée en bordure de ce champ !

A 3m, 5m et 10 m du champ investigué ici, nul doute que la quantité de pesticides auxquels les riverains auraient pu être exposés aurait été encore bien plus importante et proche de celle observée en bordure de champ. Ces ZNT sont donc clairement très insuffisantes pour diminuer de manière efficace l’exposition des riverains aux pesticides pulvérisés en agriculture. » déclare François Veillerette, porte-parole de Générations Futures.

« Ce fait est d’autant plus préoccupant que beaucoup des substances quantifies ici sont suspectées d’être des perturbateurs endocriniens ou des CMR pouvant agir à des doses très faibles.

Générations Futures demande que des ZNT assurant une exposition négligeable aux pesticides soient mises en place et renouvelle sa demande de mises en place de ZNT d’au moins 100 m, sous réserve que des dosages similaires à ceux mis en place dans ce rapport montrent une efficacité suffisante pour cette distance. » conclut-il.

Références :

1 : Arrêté et décret du 26/01/22

2 : https://www.anses.fr/fr/system/files/PHYTO2019SA0020.pdf

Agissez

Inscrivez-vous pour suivre notre actualité

Inscription newsletter
×