Générations Futures facebook Twitter Rechercher Télécharger Email
Je fais un don

Partager

Actualités

Pesticides : pour le gouvernement l’environnement et la santé ça commence à bien faire ?

Pour Générations Futures il faut une politique ambitieuse en matière de protection de la santé et de l’environnement sur cette question des pesticides!

Notre association s’élève contre de nombreuses décisions et prises de positions récentes du gouvernement et du Président de la République sur les pesticides qui sont autant de renoncements à une politique ambitieuse de protection de la santé et de l’environnement.

Qu’on en juge plutôt. En quelques jours le gouvernement ou le Président de la République ont :

  • Renié leur engagement à sortir du glyphosate en 3 ans.
  • Nié la dangerosité réelle du chlordécone, qui pollue les Antilles françaises.
  • Repoussé la discussion parlementaire sur la création d’un fonds d’indemnisation des victimes des pesticides.
  • Laissé le Sénat détricoter l’article 83 de la Loi Egalim interdisant la production, le stockage et la circulation de pesticides interdits dans l’UE.

Alors que les lobbies industriels et agricoles profitent de l’affaiblissement du Gouvernement face à la crise sociale pour accentuer leur pression, tous ces faits nous font craindre un renoncement à toute action ambitieuse sur la question des pesticides. Ce tournant n’est pas sans nous rappeler celui de Nicolas Sarkozy qui en 2011 déclarait en plein Salon de l’Agriculture :« L’environnement ça commence à bien faire ! ».  Nous craignons maintenant que le gouvernement renonce notamment à publier les décrets nécessaires à la mise en œuvre des mesures de la Loi Egalim sur les biocides (article 76) interdisant la vente en libre-service, la publicité et les remises et ristournes sur certaines catégories de biocides.

« Nous demandons au gouvernement de se reprendre de toute urgence sur cette question des pesticides. Ces récents renoncements donnent raison à Nicolas Hulot qui dénonçaient l’action des lobbies lors de sa démission. » Déclare François Veillerette, porte-parole de Générations Futures. « Il est urgent que le gouvernement revienne à une politique ambitieuse en matière de protection de la santé et de l’environnement sur cette question des pesticides car il s’agit d’une demande citoyenne forte et d’une urgence de santé publique » ajoute t’il.

Agissez

Inscrivez-vous pour suivre notre actualité

En complétant ce formulaire, vous acceptez que l'association Générations Futures, responsable de traitement, traite vos données personnelles pour vous permettre de recevoir des informations et actualités. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : mentions légales
×