Générations Futures facebook Twitter Rechercher Télécharger Email
Je fais un don

Partager

Actualités

PestiRiv : ENFIN une étude française qui va se pencher sur l’exposition des riverains aux pesticides !

Il aura fallu attendre 10 ans… 10 ans après le lancement officiel de notre campagne « Victimes des pesticides, votre santé notre priorité » pour qu’enfin une étude de suivi des riverains exposés aux pesticides soit initiée en France !

Certes elle sera limitée dans le temps[1] et l’espace et circonscrite à certains types de culture mais enfin à partir du mois d’octobre 2021, Santé publique France et l’Anses (l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) vont réaliser une étude visant à mieux connaître l’exposition aux pesticides des personnes vivant près de vignes ou éloignées de toute culture[2]. Il s’agit d’une première que Générations Futures salue.

Que de temps perdu alors que nous sommes nombreux à sonner l’alerte depuis tant d’années ! Nous avons encore en mémoire les propos de responsables du ministère de l’Agriculture qui nous opposaient au début des années 2000 que la question des riverains n’était pas un sujet… passez votre chemin, il n’y a rien à voir !

Pourtant, ces riverains exposés aux pesticides nous les avons quasiment chaque jour au téléphone en période d’épandage, témoignant de symptômes aigues similaires à ceux que pourraient rapporter des professionnels (picotement des yeux, nausées, toux etc.). Parfois même ils s’inquiètent de graves problèmes de santé que des médecins lient possiblement avec une exposition aux pesticides.

Des études et rapports, comme l’expertise de l’INSERM de 2013 mise à jour en 2021, montrent de plus en plus clairement des liens entre divers troubles et l’exposition aux pesticides des riverains (de modérés pour une exposition aux pesticides et la survenue de troubles cognitifs (+) ou liens faibles mais existants pour Parkinson (±), tout comme pour la population générale exposée à certaines substances et la survenue de myélomes ou encore un lien fort établie entre l’exposition à la chlordécone et le cancer de la prostate).

Participation et suivi.

Bien sûr ces études sont indispensables pour en savoir un peu plus sur ces expositions et prendre les mesures qui s’imposent mais, dans l’attente des résultats, elles ne doivent pas être le prétexte à l’inaction ! Pour rappel, notre association, avec un collectif d’ONG, a obtenu grâce à une décision récente du Conseil d’Etat[3], la mise en place de mesures supplémentaires de protection des riverains de zones agricoles (pas de pulvérisation de CMR à moins de 20 mètres des habitations, obligation d’informer les riverains avant les épandages…). Le gouvernement a six mois pour proposer de nouveaux textes transposant cette décision et pour le moment il n’a pas l’air pressé de proposer ces améliorations, qui restent pourtant bien en deçà de nos attentes.

Afin d’éviter que rien ne se passe Générations Futures a réalisé cette année sa propre campagne indépendante d’analyses de pesticides dans l’air chez des riverains de zones cultivées. Les résultats seront publiés fin 2021 ou début 2022. Ils ne sont pas encore tous connus à ce jour mais nous pouvons vous dire dès à présent qu’ils montrent que beaucoup reste encore à faire pour protéger réellement les riverains des pesticides !

Agissez

Inscrivez-vous pour suivre notre actualité

Inscription newsletter
×