Générations Futures facebook Twitter Rechercher Télécharger Email
Je fais un don

Partager

Actualités

Diminution des ventes des pesticides : des chiffres à prendre avec prudence

Ecophyto : le Ministère de l’agriculture communique sur une supposée ‘Baisse confirmée depuis 2016 des ventes de produits phytosanitaires’ Générations Futures explique pourquoi cette information est à prendre avec une grande prudence !

Pourquoi les chiffres présentés par le Ministère de l’Agriculture sont-ils à prendre avec prudence ?

  • Le Ministère base sa communication sur la baisse des quantités vendues en 2021, en baisse de 19%. par rapport à la moyenne 2012/2017. Remarque de GF sur ces résultats :  Ce chiffre semble encourageant mais se base sur la prise en compte des quantités des seules substances non biocontrôle ou non agréé en agriculture biologique. Il faut en plus noter que ce chiffre est en légère hausse en 2021 par rapport à 2020 (+0,7%). Mais le plan Ecophyto vise à évaluer la consommation de l’ensemble des substances, pas seulement les pesticides dits ‘ de synthèse’. Malheureusement le gouvernement ne présente plus les chiffres globaux prenant en compte les tonnages de l’ensemble des substances depuis plusieurs années, ce qui est anormal. S’il l’avait fait on aurait constaté une augmentation de 5% du tonnage de toutes les substances prises ensemble (de 64751à 67999tonnes) entre 2020 à 2021.
  • Générations Futures rappelle que l’indicateur de référence du plan Ecophyto est le NODU (Nombre de Doses Unités) et non les quantités de substances actives. Le gouvernement communique sur la baisse des derniers NODU triennaux (moyenne sur 3 ans) par rapport à la période 2012/2020. Cela constitue certes un signal positif mais les NODU annuels pour 2020 et 2021 (provisoire) sont du même ordre que les NODU de 2011 ou 2012. On assiste donc à un repli après une grosse dégradation de la situation entre 2012 et 2018 mais en restant à des niveaux élevés et supérieurs à ceux de début de plan (NODU : 82 Mha en 2009, 88,5 Mha en 2020 soit +8%). Il est donc beaucoup trop tôt pour parler de succès du plan, loin de là…De plus les produits de traitements de semences et surtout les produits de biocontrôle (dont la part augmente fortement ces dernières années) ne sont pas pris en compte dans le calcul du NODU[1]. Les chiffres de NODU fournis rendent donc de moins en moins bien compte de l’usage global réel de l’ensemble des substances au fil des années…
  • Sur les CMR (Cancérogènes, Mutagènes ou Reprotoxiques) : la forte baisse des CMR1 est due à des interdictions automatiques de ces substances actives au niveau européen au fur et à mesure du réexamen de leurs dossiers. Quant aux CMR2 leur baisse est beaucoup plus faible.
  • Sur le glyphosate : on n’a toujours aucun repli de l’utilisation du glyphosate en France ! En effet le NODU glyphosate était de 4,3 Mha en 2020 soit le deuxième plus élevé depuis 2009, juste derrière 2018 !

Conclusion : Générations Futures tempère fortement l’enthousiasme de la communication du gouvernement sur les ventes de pesticides. A ce stade le plan Ecophyto n’est toujours pas un succès car la situation actuelle est pire qu’au début du plan ! Il faut donc enfin déployer les moyens qui permettraient aux agriculteurs de changer réellement de système de production (formation, conseil indépendant, aides à l’investissement dans le matériel alternatif, MAE ciblées..).mais aussi dissuader l’usage des pesticides notamment en augmentant la redevance pour pollution diffuse.

[1] Source : https://agriculture.gouv.fr/indicateurs-des-ventes-de-produits-phytopharmaceutiques

Agissez

Inscrivez-vous pour suivre notre actualité

Inscription newsletter
×