Générations Futures facebook Twitter Rechercher Télécharger Email
Je fais un don

Partager

Notre équipe

François Veillerette

François Veillerette : sa biographie

Enseignant de formation, François Veillerette est le cofondateur, le porte-parole et le directeur de Générations Futures. Il est également écrivain, conseiller en environnement, et investi dans la vie politique, toujours autour des questions écologiques. Fortement impliqué dans sa région, François Veillerette s’inquiète très tôt des dangers potentiels sur la santé humaine de la pollution de l’eau par des pesticides, et ce jusque dans l’environnement proche des habitations humaines.

En 1996, la rencontre avec Georges Toutain, ingénieur agronome et conseiller régional écologiste indépendant, conduit les deux hommes à créer ensemble le Mouvement pour les Droits et le Respect des Générations Futures, en Picardie. Depuis lors, l’engagement de François Veillerette dans les questions environnementales et de santé publique n’a jamais cessé, que ce soit au sein du MDRGF, devenu Générations Futures, d’autres ONG ou de collectifs d’associations françaises et internationales.

L’engagement associatif de François Veillerette

En 1996, François Veillerette participe à la création du MDRGF. Il en deviendra le président de 1998 à 2010. En septembre 2002, il devient également président de la branche française de l’ONG Greenpeace, très impliquée dans l’ensemble des problématiques environnementales, dont la lutte contre l’utilisation des pesticides, ou encore la prévention des dangers d’exposition aux risques chimiques et nucléaires. S’il quitte la présidence de Greenpeace France en juin 2005, il restera actif dans l’organisation, en redevenant le vice-président en 2008 et 2009.

Au fil de ses différents engagements associatifs, François Veillerette a entrepris de renforcer les collaborations et les échanges entre les différentes associations, ONG et organisations gouvernementales chargées de surveiller, contrôler et lutter contre les dérives industrielles dans l’agriculture et leurs conséquences sur la santé. Pour cela, il encourage la participation à des collectifs ou toute autre initiative promouvant les synergies entre organisations. Ainsi, le MDRGF, puis Générations Futures, tisse rapidement des liens avec des réseaux existants, comme le PAN (Pesticide Action Network), Objectif Bio, Intelligence Verte, l’Alliance pour la Planète, ou encore Alerte OGM.

En 2004, alors qu’il est président du MDRGF et de Greenpeace France, François Veillerette créé son propre collectif dédié à la lutte contre les pesticides : l’ACAP. Lors de sa création, l’Action Citoyenne pour les Alternatives aux Pesticides réunissait plus d’une centaine d’associations locales et nationales. En 2007, il fait partie des spécialistes des questions environnementales qui participent au Grenelle de l’Environnement.

Aujourd’hui, François Veillerette est le porte-parole et le directeur de Générations Futures. Ses connaissances sur les problématiques liées aux pesticides et son expérience à la tête de larges organisations associatives lui permettent d’exercer, en parallèle, la fonction de président de la branche européenne du réseau Pesticide Action Network, dont Générations Futures est un des membres.

François Veillerette - Interview sur RMC

Les idées défendues par François Veillerette

Les grands principes défendus par François Veillerette sont ceux portés par les organisations qu’il a aidé à créer et faire grandir. Dès l’origine, le MDRGF a été fondé pour lutter contre l’utilisation irraisonnée des pesticides chimiques, connus pour leur toxicité et les dangers pour l’Humain et l’environnement qu’ils représentent. En découle, naturellement, une méfiance vis-à-vis de toutes formes d’exploitation industrielle de la terre, en particulier l’agriculture et l’élevage intensif.

Partisan de l’agriculture biologique, mais également des exploitations agricoles de taille humaine, François Veillerette milite pour une relocalisation de l’économie, pour des circuits de distribution courts et moins polluants, pour une société moins mondialisée et plus à l’écoute des problématiques écologiques locales, et mondiales.

Au-delà des questions écologiques, François Veillerette s’intéresse aux liens entre écologie et santé, au cœur de son engagement. En 2009, il participe ainsi à la création du Réseau Environnement Santé, qui aborde les questions de santé environnementale. Ce collectif d’associations étudie le lien –scientifiquement démontré– entre les facteurs environnementaux et certaines maladies ou crises sanitaires, communique sur ces questions essentielles, et apporte aide et soutien aux victimes et à leurs familles.

Mandats et engagements politiques

Entreprendre une lutte consiste bien souvent à se battre sur plusieurs fronts. Pour permettre à ses idées de s’exprimer sur une autre tribune que la scène associative, François Veillerette s’engage politiquement auprès d’Europe Écologie Les Verts (EELV). En 2010, il devient ainsi conseiller régional de la région Picardie. De 2010 à 2015, il exerce notamment le rôle de vice-président de région, en charge du dossier Environnement, Alimentation et Santé.

Ce mandat politique lui permet d’exercer son expertise reconnue dans le domaine à une échelle locale, via la mise en place et le soutien d’actions concrètes pour les habitants de la région. Membre du conseil fédéral d’EELV, il se présente aux élections européennes sur la liste menée par Karima Delli, réélue députée européenne en 2014.

Écrivain et rédacteur d’articles

François Veillerette est connu pour avoir véhiculé ses idées et ses engagements à travers de très nombreux textes. Il est membre de l’association des journalistes-écrivains pour la nature et l’écologie, une association créée en 1969 pour sensibiliser le public sur les questions écologiques et environnementales. Ainsi, il contribue régulièrement aux publications du Huffington Post, dans des articles en lien avec les problématiques liant environnement, santé et société.

Seul ou en collaboration, il a également écrit de nombreux ouvrages de référence sur la question des pesticides, sur les enjeux écologiques et la santé environnementale :

  • François Veillerette, Pesticides, le piège se referme, Terre Vivante, 2002.
  • François Veillerette, en collaboration avec Fabrice Nicolino, Pesticides : Révélations sur un scandale français, Fayard, 2007, réédité en 2011.
  • François Veillerette, en collaboration avec la journaliste Marine Jobert, Le vrai scandale des gaz de schiste, Les Liens qui Libèrent, 2011.
  • François Veillerette et Marine Jobert, Perturbateurs endocriniens : la menace invisible, Buchet/Chastel, 2015.
  • François Veillerette et Fabrice Nicolino, Nous voulons des coquelicots, Les Liens qui Libèrent, 2018.

François Veillerette - Interview pour le JT de TF1

Agissez

Inscrivez-vous pour suivre notre actualité

En complétant ce formulaire, vous acceptez que l'association Générations Futures, responsable de traitement, traite vos données personnelles pour vous permettre de recevoir des informations et actualités. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : mentions légales
×