Générations Futures facebook Twitter Rechercher Télécharger Email
Je fais un don

Partager

Actualités

135.733 Européens demandent l’interdiction du glyphosate

Téléchargez le communiqué de presse de PAN Europe traduit en français.

Mercredi 9 Décembre 2015
Lieu : Locaux de la DG SANTE, 4, rue Breydel 1040 Bruxelles (Etterbeek)
Horaire: 12h

A : Mr Flueh, Président du Comité Permanent pour la Chaîne Alimentaire et la Santé Animale – Section : Produits phytosanitaires – Législation au nom du Commissaire de la Sécurité Alimentaire, M. Vytenis Andriukaitis.

Le Comité Permanent sur les Plantes, Animaux, Alimentation Humaine et Animale des Etats Membres et la Commission Européenne se réunissent ce jeudi 10 et vendredi 11 Décembre afin de discuter pour la première fois des conclusions de l’EFSA (European Food Safety Agency) sur le glyphosate. Un peu plus tôt cette année, l’Agence Internationale de Recherche sur le Cancer (AIRC) de l’OMS avait classifié cette substance comme « cancérigène humain probable »[i]. Il s’agit du deuxième niveau de dangerosité pour le cancer qui peut être attribué par l’OMS et, en conséquence l’utilisation agricole de ces pesticides doit être interdite en Europe. Néanmoins, en novembre, l’EFSA a publié un rapport d’experts concluant que le glyphosate «  n’est probablement pas un facteur de risque de cancer pour les humains » et a donné son feu vert à l’autorisation de mise sur le marché dans l’Union Européenne.[ii]

La conclusion de l’EFSA a été critiquée par 96 scientifiques indépendants issus de 25 pays qui ont pointé les « faiblesses » de l’évaluation de l’EFSA, notamment le rejet de données émanant d’études épidémiologiques et de l’exposition aux produits contenant du glyphosate, et l’utilisation d’études non publiées dont les résultats ne sont pas disponibles.[iii]

De nombreuses études, dont les résultats sont publiés dans la littérature scientifique académique, ont démontré que le glyphosate ou les herbicides à base de glyphosate non seulement causent le cancer mais engendrent aussi des effets toxiques chez l’homme, les animaux de laboratoire et la faune sauvage. Les produits contenant du glyphosate ont par ailleurs des effets toxiques sur les organismes non visés, tels que les vers de terre et les bactéries présentes naturellement dans le sol, et menacent l’équilibre et la productivité des écosystèmes environnementaux. L’ensemble des ces études ayant été écarté de l’évaluation réglementaire des risques par l’EFSA, un manifeste visant à bannir le glyphosate sur la base de ces données irréfutables a été établi et signé par 545 scientifiques.[iv]

 

Suite à ces actions, 16 organisations se sont regroupées afin de relayer le message de 135.733 Européens demandant l’interdiction du glyphosate : « Halte aux herbicides dans nos corps. Refusez l’autorisation de renouvellement du glyphosate, un poison utilisé communément dans les herbicides tels que le Roundup de Monsanto. Des experts indépendants de l’OMS l’ont classifié comme cancérigène probable. Nous ne voulons en aucun cas de ce produit chimique  toxique à proximité de nos parcs, de nos maisons, de notre nourriture ou de nos corps. »

Mika Leandro, militante activiste (Senior Campaigner) de « WeMove.EU» déclare : « Les Européens sont préoccupés par le fait que ce produit chimique toxique, potentiellement cancérigène, puisse continuer pendant encore dix ans à être épandu dans les parcs où jouent nos enfants et sur la nourriture que nous mangeons ».

La toxicologue de l’environnement Angeliki Lyssimachou, membre du groupe PAN Europe (Pesticide Action Network Europe) souligne que « la mise sur le marché de produits phytosanitaires s’appuie sur le principe de précaution afin de s’assurer que des substances actives ou des produits mis sur le marché ne nuisent pas à la santé humaine ou animale ou à l’environnement  (PPPR 1107/2009 Art.4.4). En conséquence, la Commission Européenne doit appliquer la loi et interdire l’utilisation agricole et dans les lieux publics du glyphosate ».

 

Campagne en partenariat avec : Campact.de, Corporate Europe Observatory, Ecologistas en Action, Fundación Alborada, Générations Futures, Global2000, HEAL, Pesticide Action Network Europe, Pesticide Action Network – Italie, Pesticide Action Network – Allemagne, Pesticide Action Network – UK, Skiftet, WECF, Wemos and WeMove.EU.

Contact :
Mika Leandro (Senior Campaigner, WeMove.EU): 0033 (0)672864031
Angeliki Lyssimachou (PAN Europe): 0032 (0)496 392930

Consultez le communiqué de presse original de PAN Europe (en anglais).

 

[i] http://www.iarc.fr/en/media-centre/iarcnews/pdf/MonographVolume112.pdf

[ii] http://www.efsa.europa.eu/en/press/news/151112

[iii] http://www.zeit.de/wissen/umwelt/2015-11/glyphosat-offener-brief.pdf

[iv] http://www.i-sis.org.uk/Independent_Scientists_Manifesto_on_Glyphosate_signatures.php#signed

Agissez

Inscrivez-vous pour suivre notre actualité

En complétant ce formulaire, vous acceptez que l'association Générations Futures, responsable de traitement, traite vos données personnelles pour vous permettre de recevoir des informations et actualités. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : mentions légales
×