Générations Futures facebook Twitter Rechercher Télécharger Email
Je fais un don

Partager

Actualités

Lancement à La Haye, Pays-Bas, du Tribunal Monsanto et de l’Assemblée des peuples

Lancement à La Haye, Pays-Bas, du Tribunal Monsanto et de l’Assemblée des peuples

Vendredi 14 octobre, les ambassadeurs du Tribunal Monsanto ont tenu une conférence de presse pour lancer le Tribunal se déroulant les 15 et 16 octobre à la Haye. Cette ville est hautement symbolique puisqu’elle est le siège de la Cour pénale internationale, dont le Tribunal ambitionne par son travail de modifier les statuts en y incluant le crime d’écocide.

Des citoyens et représentants d’organisation de défense de la santé et de l’environnement venant du monde entier étaient présents en nombre dans le public. Si certains s’étaient munis de pancartes décriant les actions de Monsanto, la conférence de presse s’est tenue dans une atmosphère extrêmement attentive et studieuse. Les ambassadeurs ont en effet présenté les enjeux du Tribunal, qui sont ambitieux. L’objectif du Tribunal est de livrer une opinion juridique sur les dommages sanitaires et environnementaux causés par la multinationale Monsanto, contribuant donc ainsi au débat visant à inclure le crime d’écocide dans le droit criminel international, qui permettrait la poursuite des personnes physiques et morales soupçonnées d’avoir commis ce crime. Le Tribunal doit également permettre de mettre à disposition des populations partout dans le monde un dossier légal pouvant être utilisé dans des poursuites contre Monsanto et des entreprises similaires.

francois-veillerette-9Vendredi était aussi le jour de la session d’ouverture de l’Assemblée des peuples, se déroulant du 14 au 16 octobre. Cette Assemblée rassemble des visiteurs du monde entier venus discuter ensemble des stratégies pour contrer les problèmes causés par l’agriculture industrielle. Les discussions ont lieu autour d’ateliers sur les OGM, le brevetage du vivant, l’impact des pesticides sur la santé et l’environnement, les impacts sur les fermiers, et les attaques à l’encontre de la science et des scientifiques. Vendredi après-midi, des intervenants tels que des victimes de pesticides, des représentants d’associations de lutte pour la santé et l’environnement, des fermiers et des scientifiques ont introduit les enjeux de ces ateliers. À cette occasion, François Veillerette, porte-parole de Générations futures et également président du Pesticide Action Network Europe, membre du comité d’organisation du Tribunal, a présenté les résultats des différentes études menées par l’association montrant la présence de résidus de pesticides dans le corps humain et l’alimentation. Il a appelé à se battre ensemble pour protéger la population contre les produits chimiques et à promouvoir une agriculture meilleure permettant de protéger notre environnement et notre santé.

>>> Merci à Elsa notre bénévole sur place pour le texte ainsi qu’à Guillaume Bodin pour les photos!

 

Agissez

Inscrivez-vous pour suivre notre actualité

En complétant ce formulaire, vous acceptez que l'association Générations Futures, responsable de traitement, traite vos données personnelles pour vous permettre de recevoir des informations et actualités. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : mentions légales
×