Générations Futures facebook Twitter Rechercher Télécharger
Je fais un don

Partager

Actualités

Cancer du sein et environnement

Cancer du sein et environnement: Un rapport officiel américain appelle à prioriser la prévention, notamment par une action forte sur les déterminants environnementaux.

Générations Futures appelle le gouvernement français à faire des facteurs environnementaux une priorité en matière de recherche et d’action sur le cancer.

Rôle de l’environnement. Alors qu’en France, les autorités sanitaires sous estiment encore trop le rôle de l’environnement dans l’actuelle épidémie de cancers (1) un rapport officiel américain (2)  réalisé par plusieurs agences officielles (3) demande de donner la priorité aux actions de prévention sur les facteurs environnementaux  en matière de lutte contre le cancer du sein. Ces facteurs environnementaux sont présentés par le rapport comme « présentant une opportunité formidable de prévenir le cancer du sein ».

Par ‘environnement’ les auteurs du rapport entendent :

  • Des agents chimiques comme les pesticides, des polluants industriels ou présents dans des biens de consommation.
  • Des agents physiques comme les radiations
  • Le mode de vie et le comportement.
  • Les influences sociales et culturelles

Recommandations.  Les recommandations du rapport vont essentiellement vers une amélioration des actions de recherche en santé environnement (c’est le domaine d’action du Comité de coordination Interagences sur le cancer du sein et la recherche environnementale à l’origine du rapport) et sur la diffusion des connaissances acquises auprès du public.

« Même si l’on peut regretter que ce rapport américain ne préconise pas d’action de substitution immédiate dans ses recommandations ce travail doit servir de modèle aux autorités sanitaires françaises car il demande une action prioritaire sur les facteurs environnementaux des cancers du sein. En effet, le Plan Cancer et le Plan National Santé environnement français réserve la portion congrue aux actions sur les facteurs environnementaux à l’origine des cancers. Les 15% de la recherche dédiés à l’analyse des risques environnementaux et comportementaux sont notoirement insuffisants !» Déclare François Veillerette, Porte- parole de Générations Futures. «  En ce qui concerne les pesticides : on en connait déjà de nombreux aujourd’hui qui sont  suspectés d’être cancérigènes ou perturbateurs endocriniens et les autorités françaises et européennes doivent les retirer au plus vite du marché. La France aura l’occasion de faire preuve de sa volonté en la matière cette année en adoptant en juin une stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens ambitieuse et en poussant la Commission européenne à agir pour réduire l’exposition humaine aux perturbateurs endocriniens.» Ajoute t’il

_____________________________________________________

1. En 2011, le nombre de nouveaux diagnostics de cancer en France métropolitaine est estimé à 365 500 pour l’ensemble de la population, respectivement 207 000 hommes et 158 500 femmes.

2. http://www.niehs.nih.gov/about/boards/ibcercc/

3. Interagency Breast Cancer & Environmental Research Coordinating Committee ( IBCERCC) : le Comité de coordination Interagences sur le cancer du sein et la recherché environnementale.

 

Agissez

Suivez-nous

×
×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services ou des offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...