Générations Futures facebook Twitter Rechercher Télécharger Email
Je fais un don

Partager

Actualités

Participation de Générations Futures à la consultation de la Commission européenne sur la feuille de route sur les perturbateurs endocriniens

Consultation de la Commission sur un meilleur encadrement des perturbateurs endocriniens (PE) : Générations Futures déplore l’absence de plan d’action concret

Tout en reconnaissant la persistance des inquiétudes parmi les citoyens européens, le projet de feuille de route présenté par la Commission européenne est décevant et n’annonce pas de stratégie forte pour réduire l’exposition aux PE.

Près de 20 ans après l’adoption de la Stratégie sur les PE, la Commission se félicite du travail accompli, du cadre réglementaire existant et met en avant les progrès scientifiques déjà réalisés. Elle rappelle l’importance d’harmoniser les réglementations existantes de divers secteurs d’activité, sans préciser de quelle manière elle compte procéder. La Commission propose aussi de développer des méthodes de recherches scientifiques pour améliorer les connaissances sur les effets des PE, mais ne place à aucun moment la réduction de l’exposition aux PE au cœur de cette nouvelle initiative. Il n’est pas non plus mentionné l’importance de protéger les populations les plus vulnérables, ou encore de sensibiliser et informer le public et les professionnels des dangers de certaines substances chimiques.

Générations Futures tient à rappeler les huit propositions formulées par la coalition de EDC-Free Europe, dont elle est membre, pour la mise en place d’une stratégie européenne sur les PE efficace :

  • considérer la santé publique et la précaution comme des éléments essentiels de la nouvelle Stratégie ;
  • renforcer la sensibilisation du grand public sur les PE – en lien avec l’action de l’UE sur la protection de la santé des citoyens ;
  • améliorer la réglementation : renforcer le contrôle de l’usage des PE dans tous les secteurs ;
  • réduire notre cocktail quotidien de PE : remplacer l’approche substance par substance par une approche incluant toutes les sources possibles d’exposition à des produits chimiques multiples ;
  • accélérer les tests, le screening et l’identification des PE ;
  • agir en faveur d’une « Économie circulaire » propre et d’un environnement non-toxique : éviter les substances toxiques telles que les PE dès la conception des produits ;
  • renforcer le leadership du marché européen en matière de substitution non regrettable et de promotion de solutions innovantes ;
  • surveiller les effets sur l’environnement et la santé des substances PE, des groupes et mélanges de PE pour englober toutes les sources d’exposition aux PE et répondre rapidement pour les minimiser

Générations Futures rappelle une nouvelle fois que les inquiétudes grandissantes et la prise de conscience des citoyens européens doivent donner lieu à des mesures protectrices concrètes pour les populations et contraignantes pour l’industrie chimique.

Alors que la France finalise sa seconde Stratégie nationale sur les PE, dont la restitution est prévue le 24 juillet, et qui devrait faire l’objet d’une consultation publique cet été, Générations Futures souligne l’absolue nécessité de disposer d’un cadre ambitieux au niveau national et européen afin de protéger les citoyens et l’environnement de ces substances dangereuses. Il est en effet de la responsabilité de la Commission d’agir efficacement pour la protection de la santé de tous.

 

 

Agissez

Inscrivez-vous pour suivre notre actualité

En complétant ce formulaire, vous acceptez que l'association Générations Futures, responsable de traitement, traite vos données personnelles pour vous permettre de recevoir des informations et actualités. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : mentions légales
×