Générations Futures facebook Twitter Rechercher Télécharger
Je fais un don

Partager

Actualités

EXPPERT: Quelles expositions des enfants aux pesticides perturbateurs endocriniens ?

Quelles expositions des enfants aux pesticides perturbateurs endocriniens ?

Enquête EXPPERT 3:  EXposition aux Pesticides PERTurbateurs endocriniens

3ème  volet de l’enquête de Générations Futures sur les perturbateurs endocriniens.

Pesticides / biocides PE. Les perturbateurs endocriniens (PE) sont des substances étrangères à l’organisme qui peuvent avoir des effets néfastes sur l’organisme d’un individu ou sur ses descendants. Le fœtus et le jeune enfant sont les plus menacés par ces substances. De nombreux pesticides ou biocides sont des perturbateurs endocriniens avérés ou fortement suspectés.

Agir maintenant. Afin de montrer l’urgence de l’action préventive dans ce domaine des PE, Générations futures a décidé de réaliser une série de plusieurs rapports basés sur des analyses et enquêtes fouillées montrant l’omniprésence de très nombreux  pesticides PE dans notre environnement qui engendre une exposition très importante de la population à ces PE : ce sont les rapports EXPPERT (pour EXposition aux Pesticides PERTurbateurs endocriniens[1]). Parce que les enfants constituent une population particulièrement vulnérable aux dangers des perturbateurs endocriniens, ils ne devraient pas y être exposés. C’est pourquoi, notre association a voulu connaitre les substances pesticides PE auxquelles ils pouvaient être exposés.

Une enquête inédite et ciblée. Le rapport EXPPERT 3[2] s’intéresse donc tout particulièrement à l’exposition des jeunes enfants vivant ou allant à l’école dans des zones agricoles, via l’analyse, par un laboratoire de recherche indépendant, d’une mèche de leurs cheveux. 30 enfants ont participé à cette enquête. Les prélèvements, faits par les parents, ont été réalisés entre octobre et décembre 2013 et les analyses réalisées début 2014. 53 pesticides suspectés d’être des PE ont été recherchés.

Résultats synthétiques.

  • 21,52 résidus de pesticides Perturbateurs Endocriniens (PE) ont été retrouvés en moyenne par enfant.
  • 639 picogramme/mg de cheveux en moyenne par enfant.
  • 35 pesticides PE ou métabolites de pesticides PE sur 53 ont été retrouvées au moins une fois, soit 66.03%.
  • 13 substances / 53 retrouvées dans tous les échantillons dont de nombreux produits interdits en usage agricole. Certains étant en revanche autorisés pour des usages domestiques ou vétérinaires.

« La présence de plus de 21 substances pesticides Perturbateurs Endocriniens – PE –  en moyenne dans les cheveux analysés montre bien que dans la réalité nos enfants sont exposés à des cocktails importants de ces substances.. »  déclare François Veillerette, porte-parole de Générations Futures.

« Nous avons pris bonne note des avancées obtenues dans la proposition de SNPE[3] qui prend en compte notamment la nécessité de réduire l’exposition des populations aux PE. Il faut maintenant que la Commission européenne publie enfin une définition protectrice et ouverte des PE qui devront être exclus notamment dans le cadre du Règlement 1107/ 2009 sur les pesticides  » conclut-il.

>>>Téléchargez le rapport EXPPERT 3

Agissez

Suivez-nous

×
×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services ou des offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...