Générations Futures facebook Twitter Rechercher Télécharger Email
Je fais un don

Partager

Actualités

La Stratégie ‘De la ferme à la fourchette’ de l’Union européenne vient d’être publiée ce 20 mai 2020.

Pour Générations Futures, sur le sujet des pesticides, c’est un échec pour les lobbies de l’agrochimie car la stratégie prévoit une réduction de 50% de l’usage et du risque des pesticides d’ici 2030 mais la Commission européenne doit aller plus loin en engageant l’UE vers la sortie définitive de ces produits !

Malgré un lobbying forcené de l’agro-industrie et de certains syndicats agricoles productivistes la stratégie européenne ‘De la ferme à la fourchette’ (Farm to Fork) qui vient d’être publiée ce 20 mai à la mi-journée contient un objectif chiffré de réduction de l’usage des pesticides et du risque lié aux pesticides de 50% en 2030. Générations Futures se félicite que cet objectif soit demeuré dans la stratégie finalement publiée malgré les pressions exercées par les différents lobbies.
Néanmoins Générations Futures considère qu’il doit s’agir là seulement d’une première étape car la réduction de 50% des pesticides est trop faible pour assurer efficacement le rétablissement de la biodiversité et de plus en plus de scientifiques appellent à une élimination totale des pesticides de synthèse afin de protéger les équilibres écosystémiques.
« Afin d’éviter la perte de biodiversité, un effondrement imminent de la nature et de préserver des milieux sains pour les populations humaines un changement de système agricole fondamental est nécessaire pour libérer l’agriculture de sa dépendance aux pesticides chimiques de synthèse. Malheureusement, l’objectif de réduction de 50% de l’usage et du risque des pesticides de la stratégie ‘Farm to fork’ de la Commission européenne ne va pas assez loin. »  Déclare François Veillerette, Directeur de Générations Futures.
« Le rétablissement des écosystèmes et de la santé publique ne sera assuré que si nous éliminons les poisons que sont les pesticides de synthèse du système agricole. C’est pourquoi une élimination progressive des pesticides d’ici 2035 est une exigence centrale de l’initiative citoyenne européenne (ICE)« Sauver les abeilles et les agriculteurs« [1], déjà signée par plus de 300 000 européen.ne.s. Nous appelons tou.te.s les citoyen.ne.s de l’Union européenne à soutenir cette ICE pour que la Commission européenne aille encore plus loin en engageant l’Europe vers la sortie des pesticides de synthèse ! » Ajoute t’il
Pour aller plus loin vous pouvez également lire le communiqué de presse de la plateforme pour une autre PAC 

Agissez

Inscrivez-vous pour suivre notre actualité

Inscription newsletter
×