Générations Futures facebook Twitter Rechercher Télécharger
Je fais un don

Partager

Actualités

Glyphosate et cancer : Les autorités européennes en infraction de leurs propres règles !

Glyphosate et cancer : Les autorités européennes en infraction de leurs propres règles !

Un nouveau rapport (1) – lire le rapport en anglais et une résumé en français – publié ce jour par Global 2000 et écrit par le toxicologue Dr. Peter Clausing (2) révèle que, selon l’auteur, les autorités européennes (le BfR, l’EFSA et l’ECHA) ont violé leurs propres règles en dissimulant des preuves de la cancérogénicité du glyphosate pour pouvoir conclure à sa non dangerosité !

Les autorités européennes ont conclu que le glyphosate n’était pas cancérogène en laissant de côté des preuves de cancers sur des expérimentations animales et en violant des directives et lignes directrices habituellement supposées guider leur travail d’après ce nouveau rapport du toxicoloque Dr. Peter Clausing !

Le rapport montre pour la première fois que le glyphosate aurait pu être classifié comme cancérogène selon les standards européens actuels. Cela aurait permis une interdiction automatique d’après la législation européenne en matière de pesticides. Cependant, les autorités européennes ont préféré passer à côté de ces standards, ce qui leur a permis d’arriver à la conclusion que le glyphosate n’est pas cancérogène.

“Ce qui m’a le plus surpris c’est la manière dont les autorités européennes ont aussi clairement et ouvertement violées leurs propres règles. Les autorités doivent être rendues responsables de leur échec car les preuves que le glyphosate est cancérogène sont telles qu’il doit être interdit ! » declare Dr. Clausing. « En Europe, les incidences de cancers ont doublé voire triplées, selon les types de tumeurs, ces dernières années. Je suis très inquiet du fait que l’utilisation massive du glyphosate ait pu contribué et risque de continuer si aucune action politique forte n’est prise rapidement. » Ajoute Dr. Peter Clausing.

« Les révélations de ce rapport montrent clairement que les données montrant que le glyphosate ne doit pas être ré-homologué existent. Elles doivent être prises en compte et nous demandons à Nicolas Hulot de prendre clairement position contre la ré-homologation du glyphosate » déclare François Veillerette porte-parole de Générations Futures.

Les principales découvertes du rapport :

Le docteur Peter Clausing, toxicologue, qui a également assisté aux réunions de l’ECHA comme observateur, a analysé l’évaluation par les autorités de l’UE des études sur l’animal. Son travail montre que les autorités :

Ont négligé et écarté des éléments de preuve clairs d’un effet cancérogène du glyphosate sur les animaux de laboratoire et ont violé les directives et recommandations de l’OCDE et de l’ECHA qui devaient diriger leur travail.

Les résultats des études sur le rat et la souris ont une importance fondamentale selon le Règlement (CE) 1272/2008 :

Une substance doit être considérée comme cancérogène si deux études distinctes sur l’animal montrent une augmentation de l’occurrence de tumeurs. Dans le cas du glyphosate, au moins sept études à long terme sur douze montrent une augmentation de l’occurrence de tumeurs.
Les autorités n’ont pu parvenir à la conclusion que le glyphosate n’était pas cancérogène qu’en violant le règlement CE 1272/2008, leur propre recommandation de 2015 (de l’ECHA), celle de l’OCDE de 2012, et en taisant et déformant certains faits.

Les cinq violations les plus importantes sont :

  1. Non-respect et distorsions dans l’évaluation statistique
  2. De prétendus « effets à haute dose »
  3. Prétendue absence de relation dose-réponse
  4. Utilisation incorrecte et biaisée des « données historiques de contrôle»
  5. Choix arbitraire des études

[1]  Peter Clausing (2017). Glyphosate and cancer: Authorities systematically breach regulations. Published by GLOBAL2000 (Friends of the Earth Austria). http://www.gmwatch.org/files/GLO_02_Glyphosat_EN.pdf

[2] Ancien toxiologue senior au sein de l’industrie pharmaceutique, maintenant au conseil d’administration de PAN Allemagne.

 

Pour aller plus loin:

Générations Futures est en train de faire traduire le rapport complet en français et le publiera sous peu.

 

Agissez

Suivez-nous

×
×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services ou des offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...