Générations Futures facebook Twitter Rechercher Télécharger Email
Je fais un don

Partager

Actualités

3/4 des français sont opposés à la ré-autorisation du glyphosate en Europe ! Vous aussi ?

Alors dès le 24 septembre participez aux consultations publiques européennes pour en finir avec ce cancérigène !

Générations Futures et Secrets Toxiques invitent les citoyens, les chercheurs, les institutions à faire part de leur avis sur le dossier de réhomologation du glyphosate. 

Rappel

L’utilisation du glyphosate est actuellement approuvée jusqu’au 15 décembre 2022. Cette autorisation a été donnée après des mois de bagarre et de pression. Grâce au travail des ONG, l’autorisation initialement prévue pour 15 ans, n’a été donné « que » pour 5 ans.

Une nouvelle évaluation a débuté fin 2019. Un groupe de quatre Etats (France, Hongrie, Pays-Bas et Suède) a été missionné pour évaluer les risques liés à l’herbicide et a publié un premier avis, très contesté, en juin 2021. C’est le début du processus dans le cadre duquel la Commission européenne proposera aux Etats-membres de prolonger ou non l’autorisation du glyphosate.

Des consultations publiques[1] sont lancées ce 24 septembre 2021 et pour 60 jours par l’EFSA (agence chargée de l’évaluation des risques dans le domaine des denrées alimentaires.) et l’ECHA (agence qui évalue la dangerosité des substances chimiques) portant sur le rapport d’évaluation du renouvellement (RAR) et sur la classification et l’étiquetage harmonisés (CLH) du glyphosate.

La crainte des carences et des biais de cette nouvelle évaluation !

Or, alors que ces consultations s’ouvrent aujourd’hui, nos organisations s’inquiètent du processus lancé qui pourrait d’ores et déjà reposer sur un dossier d’évaluation au contenu contestable. En témoigne, la dernière publication[2] en date de Générations Futures qui montre que le dossier proposé par les industriels a exclu près de 60% des études publiées ces 10 dernières années, ignorant les obligations pourtant imposées par le Règlement 1107/2009.

Secrets Toxiques dénonce par ailleurs les méthodes utilisées par l’EFSA pour rendre ses conclusions sur la toxicité du glyphosate. Ignorant l’arrêt de la Cour de Justice de l’Union Européenne du 1er octobre 2019, qui rappelle l’obligation d’évaluer la toxicité à long terme d’une formulation commercialisée, l’EFSA n’étudie que la toxicité à long terme du glyphosate pris isolément. Ce dernier n’est pourtant jamais utilisé seul, mais toujours avec des co-formulants, parfois non déclarés, qui peuvent rendre le produit jusqu’à 1000 fois plus toxique que la substance seule[3]

Une invitation à l’action !

Alors que 74 % des français sont opposés à la ré-autorisation du glyphosate[4], herbicide cancérigène probable selon le CIRC, nos ONG invitent les citoyens, les chercheurs, les institutions à faire part de leur avis critique sur le dossier de réhomologation du glyphosate dans le but d’aboutir à l’interdiction de l’utilisation de cette substance dangereuse.

  • Nous mettrons prochainement à disposition du public des éléments à faire valoir dans le cadre de ces consultations. Nos équipes travaillent activement à des argumentaires. Les éléments seront disponibles dès que possible sur la plateforme Shake ton politique[5].
  • Pour aller plus loin et en savoir plus sur le processus en cours visionnez la vidéo de Secrets Toxiques sur le glyphosate[6].

 

Agissez

Inscrivez-vous pour suivre notre actualité

Inscription newsletter
×