Générations Futures facebook Twitter Rechercher Télécharger Email
Je fais un don

Partager

Actualités

Nano: quand l’Anses recadre les industriels…

Huit ans après la mise en place du registre R-nano, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, l’environnement et du travail (Anses) a réalisé une évaluation approfondie de la qualité des données déclarées et de l’exploitation de ces données par des organismes de santé publique

En effet, en raison des fortes incertitudes sur les risques que présentent les nanomatériaux pour la santé et l’environnement, la France a mis en place ce système de déclaration afin d’assurer la traçabilité et l’information du public.

Or, le rapport d’évaluation de l’Anses publié le 1er décembre 2020, nous apprend que sur les 52.000 déclarations enregistrées entre 2013 et 2017 et analysées 90% des données de caractérisation des nanomatériaux telles que la taille, la surface spécifique, la charge de surface ne sont « pas exploitables ».

Lire notre article complet sur notre site de campagne Désintox

Agissez

Inscrivez-vous pour suivre notre actualité

Inscription newsletter
×