Générations Futures facebook Twitter Rechercher Télécharger Email
Je fais un don

Partager

Actualités

Perturbateurs Endocriniens: le vote « final » serait pour début juillet

Perturbateurs endocriniens: La France doit maintenir une position ferme et en faveur de la santé publique.

Selon le journal Le Monde la France s’apprêterait à voter la proposition de critères pour les perturbateurs endocriniens de la commission européenne. Générations Futures est très préoccupée par cette éventualité car cette proposition de critères est très insuffisante pour protéger la santé et l’environnement, comme cela est justement souligné par les sociétés savantes d’endocrinologie qui viennent d’écrire aux gouvernements européens. En effet, selon elles le niveau de preuve exigé est beaucoup trop élevé pour sélectionner les molécules qui mériteraient d’être interdites et des dérogations absurdes pour les pesticides justement élaborés pour agir sur le système endocrinien des insectes ciblés seraient accordées.

« Générations futures appelle le gouvernement et son Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, Nicolas Hulot, a agir fermement pour défendre la santé et l’environnement en refusant de voter ces critères en l’état.  » Déclare François Veillerette, Porte parole de Générations Futures. « La France doit convaincre les autres nations européennes, et notamment l’Allemagne, de renforcer ces critères, car il s’agit d’une question essentielle pour la biodiversité et la santé publique : il faut se rappeler que les perturbateurs endocriniens coûtent plus de 150 milliards d’euros par an en conséquences sanitaires en Europe ! » ajoute t’il !

Agissez

Inscrivez-vous pour suivre notre actualité

En complétant ce formulaire, vous acceptez que l'association Générations Futures, responsable de traitement, traite vos données personnelles pour vous permettre de recevoir des informations et actualités. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : mentions légales
×