Générations Futures facebook Twitter Rechercher Télécharger Email
Je fais un don

Partager

Actualités

Générations Futures/ F. Veillerette: Plainte pour fichage

Générations Futures et son Directeur, François Veillerette, déposent plainte au TGI de Paris suite au fichage dont ils font l’objet dans le cadre des ‘fichiers Monsanto’ révélés par France 2 et le Monde.

La semaine dernière, France 2 et Le Monde ont révélés l’existence de deux fichiers utilisés par l’Agence de «  relation presse » Fleishman-Hillard (par ‘relation presse’ comprenez lobbying). Ces fichiers contiennent 239 noms au total – de politique, fonctionnaires, journalistes, dirigeants d’organisations professionnelles et d’organisation publiques, d’ONG et même de  scientifiques accompagnés de commentaires sur leur position sur le glyphosate ou leur potentiel soutien à Monsanto.

Le monde, édition du 11 mai 2019

Générations Futures et son Directeur, François Veillerette, sont nommés dans le premier fichier qui est un tableau intitulé en anglais « Monsanto France base de données des parties prenantes – cultiver la confiance Monsanto ». Il comprend deux cents noms, les fonctions exercées et leurs coordonnées personnelles complètes (adresses postales, e-mails, numéro de téléphone) ainsi que leurs opinions, crédibilité et influence supposées sur le glyphosate, les pesticides, l’environnement, les OGM …dans deux tableaux soigneusement renseignés.

Suite à ces révélations Générations Futures et François Veillerette à titre personnel ont décidé de porter plainte avec leur avocat, Maître François Lafforgue, devant le TGI de Paris pour :

  • Traitement illicite de données à caractère personnel
  • Collecte des données par un moyen déloyal ou illicite
  • Stockage illicite de données sensibles

Cette plainte va être déposée cette fin de semaine devant le TGI de Paris.

« L’association Générations Futures et moi-même n’acceptons pas de voir nos données et nos opinions personnelles ainsi fichées par une officine au service de Monsanto, c’est pourquoi nous portons plainte. » Déclare François Veillerette, Directeur de Générations Futures. « Nous l’acceptons d’autant moins que nous savons que ces données servent probablement à définir des stratégies d’influence visant à permettre le maintien sur le marché du glyphosate malgré la dangerosité de ce produit pour l’homme. Nous espérons que l’enquête permettra de faire la lumière sur ces pratiques de lobbying néfastes et que les règles en la matière en ressortiront renforcées ! »  Ajoute t’il

Agissez

Inscrivez-vous pour suivre notre actualité

En complétant ce formulaire, vous acceptez que l'association Générations Futures, responsable de traitement, traite vos données personnelles pour vous permettre de recevoir des informations et actualités. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : mentions légales
×