Générations Futures facebook Twitter Rechercher Télécharger
Je fais un don

Partager

Actualités

SANTE- Les insecticides neonicotinoides mis en cause par l’EFSA: certains auraient une incidence sur le développement du système nerveux humain.

Alors que PAN Europe dont notre porte-parole, François Veillerette est l’actuel Président, et plusieurs autres organisations environnementales dont Greenpeace ont annoncé lundi avoir demandé à la Cour de Justice de l’UE (CJUE) de pouvoir être partie dans la défense contre les actions engagées par les groupe Bayer et Syngenta pour faire annuler l’interdiction de plusieurs pesticides tueurs d’abeilles[1]. L’EFSA – l’Autorité européenne de sécurité des aliments  publie ce jour un communiqué[2] expliquant que deux insecticides néonicotinoïdes – l’acétamipride et l’imidaclopride –auraient une incidence sur le développement du système nerveux humain, a déclaré (EFSA) !

Générations Futures avait d’ailleurs démontré que des insecticides de cette famille des néonicotinoïdes pouvaient se retrouver fréquemment dans les aliments [3].

« Il n’est plus temps aujourd’hui de tergiverser sur les effets de ces insecticides néonicotinoïdes – il faut prendre des mesures d’interdiction étendues à l’ensemble de cette famille d’insecticides et ce dans les plus brefs délais. » déclare F. Veillerette porte-parole de Générations Futures

Revue de presse

AFP: L’UE met en garde contre des pesticides toxiques pour l’homme

Agissez

Suivez-nous

×
×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services ou des offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...