Générations Futures facebook Twitter Rechercher Télécharger Email
Je fais un don

Partager

Actualités

Dialogue environnemental: les ONG santé-environnement exclues du débat…

Qui veut la peau des lanceurs d’alertes et des associations spécialisées en santé-environnement?

La prochaine conférence environnementale se tiendra les 20 et 21 septembre 2013 –La liste des associations qui  y siégeront sont :  FNH, FNE, Surfrider, RAC, WWF, Amis de la terre, LPO, Humanité et biodiversité. Cette liste a été établie de manière officielle dans le cadre d’un arrêté. Les thèmes abordés seront: biodiversité marine, eau, formation, éducation à l’environnement, économie circulaire (déchets)

Générations Futures a pris part, sous l’étiquette d’Écologie Sans Frontière (ESF)– Rassemblement pour la planète, à la Conférence environnementale des 13 et 14 septembre 2012, ainsi qu’à la préparation de celle des 20 et 21 septembre prochain. Sans la présence de notre association et de nos partenaires, la thématique santé/environnement aurait été totalement écartée des débats.

Pendant 1 an, nous avons œuvré pour maintenir la pression (exemple dans le cadre de la future Stratégie Nationale sur les Perturbateurs Endocriniens), et faire notamment de la thématique « santé-environnement » un axe incontournable de toute décision politique, avec plus ou moins de succès, mais au moins la pression était maintenue.

Après de longs mois de travail sur le fond, notre association pensait, à juste titre (aux vues de nos actions et des promesses faites) que nous étions des acteurs incontournables sur ce sujet, et donc que nous avions toute notre place au sein du Comité national de la Transition Écologique – CNTE (entité qui œuvre à l’organisation annuelle des conférences environnementales).

Or, c’est après des semaines de silence de la part du Ministère de l’environnement et une forte insistance des représentants d’ESF que nous avons appris avec stupéfaction le 10/09 notre éviction du CNTE et donc de la Conférence environnementale.

Le gouvernement, par un arrêté du 6 septembre[1], a en effet décidé d’exclure les organisations environnementales lanceuses d’alerte sans aucune explication et sans même les prévenir ; alors que nous étions représentés jusqu’à présent au CNDGGE (ex-CNTE) sous l’étiquette « Écologie Sans Frontière » (ESF), et que nous avions siégé jusqu’en juillet dernier au sein du groupe ad hoc travaillant à la mise en place de la conférence environnementale !

Nous pensons que cette éviction pose un réel problème d’équilibre des forces, de représentativité, de pluralités des savoirs et des expertises.  Face à cette décision du gouvernement, nous tenons ce jour (17/09) une conférence de presse, en présence d’anciens ministres de l’environnement, dont nous ne manquerons pas de vous faire un compte-rendu.

Agissez

Inscrivez-vous pour suivre notre actualité

En complétant ce formulaire, vous acceptez que l'association Générations Futures, responsable de traitement, traite vos données personnelles pour vous permettre de recevoir des informations et actualités. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : mentions légales
×