Générations Futures facebook Twitter Rechercher Télécharger Email
Je fais un don

Partager

Actualités

Election présidentielle: nous avons des recommandations!

21 ONG* de la société civile proposent des politiques à mettre à l’œuvre pour un quinquennat réussi au sujet des produits chimiques dangereux.

Parmi toutes les mesures proposées, 10 mesures fortes sont annoncées:

  • Doter la France d’une loi-cadre ambitieuse pour répondre à l’urgence sanitaire et environnementale.
  • Mettre en place une réelle stratégie de sortie des pesticides basée sur le changement des systèmes de production. Pour cela, réviser en profondeur Ecophyto 2+ en le rendant contraignant au travers d’objectifs chiffrés calendés et de sanctions ou incitations financières.
  • Mettre en œuvre une révision du système des évaluations et homologation des substances et produits chimiques en s’attaquant aux carences (non prise en compte de toutes les études scientifiques, non évaluation des effets cocktails, faiblesses de certains tests, etc.).<
  • Interdire définitivement le glyphosate, les SDHi et les néonicotinoïdes.
  • Mettre en place de réelles mesures de sécurité efficaces pour les riverains et travailleurs exposés aux pesticides: zone non traitée (ZNT) de 100 mètres, mise à disposition – via une application- d’une information complète (heures, jours, types de produits) et accessible à tous sur les pulvérisations de pesticides, ainsi qu’un affichage sur les zones traitées.
  • Interdire les OGM (importés également) et nouveaux OGM (NBT).
  • Interdire les PFAS dans les emballages alimentaires et tous les biens de consommation courants qui en contiennent. Interdire<également le formaldéhyde dans tous les objets du quotidien auxquels pourraient être exposées des populations vulnérables.
  • Rendre obligatoire un affichage environnemental de l’alimentation ambitieux ainsi qu’un pictogramme sur les objets du quotidien susceptibles de contenir des Cancérigènes, des Mutagènes ou des Reprotoxiques et/ou des Perturbateurs Endocriniens.
  • Revoir le Plan Stratégique National (PSN) dans le but de soutenir réellement l’agriculture biologique.
  • Revenir à une gouvernance équilibrée et partagée de type Grenelle dans le cadre des divers comités publics.

De nombreuses études scientifiques en attestent : la pollution chimique a des impacts sanitaires néfastes chez l’humain et sur la biodiversité, c’est aujourd’hui un fait indiscutable. Agriculture, industrie, transport, biens de consommation courants, etc. : de nombreux secteurs sont concernés. Les maladies chroniques relatives à l’exposition aux substances chimiques dangereuses sont en expansion depuis une trentaine d’années. Il est primordial de faire de la santé environnementale une composante majeure de vos programmes.

La France a eu par le passé une position de leader sur ces questions, en témoigne les décisions prises sur l’interdiction du bisphénol A; la politique menée au sujet des perturbateurs endocriniens (PE); l’adoption d’un plan de réduction de 50% de l’utilisation des pesticides, ou encore l’exclusion de certaines substances nocives comme les néonicotinoïdes (malgré le rétropédalage du gouvernement actuel).

Mais ces derniers temps, nos organisations s’inquiètent du recul sur ces sujets car vous le savez : beaucoup reste à faire!

Nous attendons des candidat.e à l’élection présidentielle d’envisager une politique de santé environnementale forte. La santé des citoyen.ne.s, et celle de tous les êtres vivants, est un enjeu majeur de notre société et sa préservation passe par des politiques ambitieuses concernant l’alimentation, l’environnement et l’agriculture.

Lire les propositions complètes et détaillées: RECOMMANDATIONS EN SANTÉ ENVIRONNEMENTALE

 *Action Santé Solidaire, Aidons Marina, APSH, ASEF, Association collectif Bamp!, Cantine Sans Plastique France, CNAFAL, Collectif Victime Pesticides, Eva pour la vie, FNAB, Générations Futures, Grandir Sans Cancer, Greenpeace, Ingénieur Sans Frontières Agrista, PRIARTEM, SOS MCS, Stop aux Cancers de nos Enfants, UNAF Apiculture, Warrior Enguerrand, WECF France

Agissez

Inscrivez-vous pour suivre notre actualité

Inscription newsletter
×