Générations Futures Rechercher Télécharger Email
Je fais un don

Partager

Actualités

Commission d’enquête sur les pesticides

Générations futures salue les principales conclusions de la synthèse du rapport du député Dominique Potier issu de la Commission d’enquête visant à « identifier les causes de l’incapacité de la France à atteindre les objectifs des plans successifs de maîtrise des impacts des produits phytosanitaires sur la santé humaine et environnementale et notamment sur les conditions de l’exercice des missions des autorités publiques en charge de la sécurité sanitaire« . Dominique Potier est le rapporteur de cette Commission d’enquête sur les causes de l’échec des plans Ecophyto successifs, dont les auditions ce sont tenues entre juillet et décembre. Pour rappel Générations Futures avait été auditionnée dans ce cadre.

La synthèse de ce rapport fait un état des lieux objectif et sans concession de l’échec des plans Ecophyto successifs et des causes de ces échecs. La réalité des impacts des pesticides sur les milieux, la biodiversité et la santé est aussi rappelée très clairement. Elle fait également le constat de certaines failles du système d’évaluation et d’autorisation des pesticides que Générations Futures a mis en avant par ailleurs ces dernières années dans plusieurs rapports comme la mauvaise prise en compte de littérature scientifique, la déficience de certaines lignes directrices ou encore l’absence de méthodologies pour évaluer les mélanges, tout en demandant leur réforme.

Au-delà de ces constats, cette synthèse fait également des propositions pour retrouver, enfin, une dynamique pouvant porter une vraie politique de réduction de l’usage des pesticides et de transition agroécologique pour la France. Sans pouvoir aborder l’ensemble des nombreux points de cette synthèse, nous soutenons notamment la volonté d’anticiper la révision du Plan National Stratégique, déclinaison nationale de la politique agricole commune (PAC), pour le mettre en cohérence avec les objectifs de réduction de l’usage des pesticides et de développement de l’agroécologie. La proposition de « fonder les dépenses de prévention sur les coûts de réparation des externalités négatives liées à ces produits » retient également notre soutienà l’heure où le gouvernement abandonne son propre projet de hausse de la redevance pour pollution diffuse sur les pesticides ! De même l’idée de faire d’avantage porter l’effort de réduction des pesticides sur les entreprises agroalimentaires et la grande distribution nous semble à même de donner plus de moyens et de cohérence à une véritable politique agroécologique dans laquelle tous les acteurs doivent faire des efforts pour atteindre un but commun, fruit d’un récit commun qui devra nécessairement être partagé si l’on veut réussir !

« Générations Futures souhaite que ce rapport Potier redonne enfin de l’ambition au gouvernement actuel en matière de transition agroécologique et de réduction forte de l’usage des pesticides en lui rappelant que d’autres voies sont possibles que l’actuelle soumission systématique aux différents oukases de la FNSEA, opposée à toute politique agricole ambitieuse en matière de réduction des pesticides et d’agroécologie. » déclare François Veillerette, porte-parole de Générations Futures. « La publication du prochain plan Ecophyto, qui vient d’être soumis à consultation des parties prenantes , nous permettra vite de savoir si le travail de la Commission d’enquête a été entendu…ou si le gouvernement choisi cyniquement de sacrifier l’environnement et la santé publique pour acheter la paix sociale avec le principal syndicat agricole. » ajoute t’il.

Lire la synthèse : Rapport commission d’enquête Ecophyto synthèse

Agissez

Inscrivez-vous pour suivre notre actualité

Inscription newsletter
×