Générations Futures facebook Twitter Rechercher Télécharger Email
Je fais un don

Partager

Actualités

Etude scientifique de l’Endocrine Society sur les perturbateurs endocriniens

Générations Futures salue la publication du 2° rapport scientifique de l’Endocrine Society sur les produits chimiques perturbateurs endocriniens (appelé EDC 2 )

Le résumé (1) de ce travail scientifique crucial qui sera publié dans le numéro en ligne d’octobre de la revue ‘Endocrine Reviews’ (une revue de l’Endocrine Society, la plus ancienne et importante société savante spécialisée au monde travaillant à la recherche sur les hormones et la pratique clinique de l’endocrinologie qui compte 18000 membres de 120 pays) est de première importance.

En effet, dans ce résumé l’Endocrine Society affirme « qu’il n’y a plus aucun doute que l’exposition aux perturbateurs endocriniens (PE), présents dans des biens alimentaires et de consommation, contribue à certaines maladies graves, y compris l’obésité, le diabète et le cancer. »

Le résumé analytique de la déclaration publiée dit ainsi clairement que: « L’accroissement des données examinées dans l’EDC2 enlève tout doute sur le fait que les perturbateurs endocriniens contribuent à l’augmentation de la prévalence de maladies chroniquesliées à l’obésité, le diabète sucré, la reproduction, la thyroïde, les cancers, les problèmes neuroendocriniens et affectant les fonctions neurologiques du développement « .

Il est précisé que « les 5 dernières années représentent un bond en avant dans notre compréhension des modes d’actions des PE sur la santé et la maladie du système endocrinien ».

L’Endocrine Society est claire sur les conséquences de ces connaissances:

 » … Il est plus que jamais nécessaire de réduire davantage l’exposition, d’identifier de nouveaux perturbateurs endocriniens émergents et de comprendre les mécanismes sous-jacents afin d’élaborer des méthodes permettant une intervention en cas de maladie associée au PE « .

En prenant en compte ces avancées de la compréhension scientifique des conséquences de l’exposition des populations aux perturbateurs endocriniens, même à faibles doses, et alors que nous venons encore de montrer que notre alimentation contient de nombreux perturbateurs endocriniens, Générations Futures demande aux Ministres de l’Ecologie et de la Santé de prendre toutes les mesures qui s’imposent pour que les perturbateurs endocriniens soient progressivement exclus de notre environnement.

« Nous demandons notamment aux Ministres de tout faire pour que la Commission européenne publie enfin une définition vraiment protectrice des perturbateurs endocriniens qui devront être exclus dans les pesticides, comme le prévoit le règlement 1107/2009, alors que toute action communautaire a été bloquée depuis plus d’un an et demi suite aux pressions des lobbies de l’agrochimie. » déclare François Veillerette, porte-parole de Générations Futures.

__________________________________

Résumé de l’ EDC -2: The Endocrine Society’s Second Scientific Statement on Endocrine – disrupting Chemicals ,” a été publié en ligne dans « Endocrine Reviews », un journal de l’Endocrine Society : http://press.endocrine.org/doi/10.1210/er.2015-1093

Agissez

Inscrivez-vous pour suivre notre actualité

Inscription newsletter
×