Générations Futures facebook Twitter Rechercher Télécharger
Je fais un don

Partager

Actualités

Des études scientifiques qui s’intéressent aux riverains exposés aux pesticides

La semaine passée notre association assistait à un comité de pilotage au ministère de la Santé concernant deux études nationales portant sur les riverains exposés aux pesticides.

La première étude porte sur le lien entre cancers de l’enfant et proximité de cultures, avec une collaboration entre Santé publique France et l’équipe de recherche Inserm-EPICEA qui pilote le programme Géocap. Cette étude s’appuiera sur les données du Registre national des cancers de l’enfant et sur un indicateur d’exposition aux cultures construit par Santé publique France. Cette étude sera financée par l’Anses dans le cadre de la phytopharmacovigilance ;

La seconde s’intéressera à l’imprégnation multisites chez les riverains de cultures agricoles (sont prévues des analyses de cheveux, urines, sang), couplée avec des mesures environnementales (air ambiant, air intérieur, denrées contaminées auto-produites, eau). Des groupes exposés et considérés comme non exposés (résidants à plus de 8 km des lieux d’épandage) seront pris en compte. Des questionnaires serviront à collecter des données (ces questionnaires sont en cours de réalisation, de même que les échantillonnages). Pour aider à cette étude, les Agences Régionales de Santé ont été sollicitées (certaines ont répondu ne pas être intéressées par le projet d’autres s’impliqueront – nous vous donnerons le détail des ARS motivées ou non). Les premiers résultats sont attendus pour 2020.

Pour l’élaboration et la validation des protocoles, outre la mise en place d’un comité de pilotage dont notre association est membre, un comité scientifique a été initié suite à appel à candidature (voir la composition de ce comité scientifique).

La réunion du comité de pilotage nous a permis de clarifier certains points (notamment portant sur la temporalité des études mais aussi de faire de nombreuses suggestions). Nous avons par ailleurs appris que le ministère de l’Agriculture, dans le même temps, prévoyait une étude sur l’exposition des familles d’agriculteurs.  

Cette réunion du comité de pilotage a aussi été l’occasion d’avoir une présentation de l’étude nationale qui sera lancée en mars-avril sur les analyses d’air pour la recherche de pesticides. Il s’agit d’une campagne nationale, menée par le Réseau National des Associations Agréées pour la Surveillance de la Qualité (AASQA), couplée à des campagnes ciblées géographiquement (notamment près des riverains de zones agricoles). 90 substances jugées prioritaires seront recherchées. Il a fallu développer les outils analytiques pour 43 de ces substances. 2018 (de mars/avril 2018 à mars/avril 2019) sera l’année de la campagne exploratoire, ensuite la surveillance annuelle nationale devrait être définie. Le souci est d’ordre financier et de disponibilité des stations de prélèvement car toutes les ASQAA n’ont pas nécessairement le matériel adéquat. Il est prévu 55 sites de prélèvement dont la moitié en milieu urbain ce qui pose de vraies questions notamment pour les sites ruraux qui seront donc très limités, surtout près des populations les plus exposées (riveraines de zones agricoles).

Nous vous tiendrons bien sûr informés du suivi de toutes ces études.

Site de santé publique France

Agissez

Inscrivez-vous pour suivre notre actualité

×
×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services ou des offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...