Générations Futures facebook Twitter Rechercher Télécharger Email
Je fais un don

Partager

Actualités

La pollution tue… 9 millions de personnes chaque année dans le monde !

C’est la conclusion d’un article publié dans la revue scientifique internationale qui The Lancet qui appelle à ce que le futur « Giec » des produits chimiques se penche sur toutes les formes de pollution.

Cette étude réalisée par une trentaine de chercheurs internationaux réunis dans une commission sur la pollution et la santé, parue le 17 mai dans The Lancet Planetary Health, montre et conclue que :

  • au court des deux dernières décennies, les décès causés par les formes modernes de pollution (par exemple la pollution de l’air ambiant et la pollution chimique toxique) ont augmenté de 66 %, sous l’effet de l’industrialisation, de l’urbanisation incontrôlée, de la croissance démographique, de la combustion de combustibles fossiles et de l’absence de politique nationale ou internationale adéquate en matière de produits chimiques.
  • Malgré la baisse des décès dus à la pollution domestique de l’air et de l’eau, la pollution provoque encore plus de 9 millions de décès chaque année dans le monde. Ce chiffre n’a pas évolué depuis 2015.
  • Plus de 90 % des décès liés à la pollution surviennent dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.
  • Les domaines clés sur lesquels il faut se concentrer sont la pollution atmosphérique, le saturnisme et la pollution chimique. La pollution atmosphérique cause plus de 6∙5 millions de décès chaque année dans le monde, et ce chiffre est en augmentation. Le plomb et d’autres produits chimiques sont responsables de 1∙8 millions de décès chaque année dans le monde, ce qui est probablement un chiffre sous-estimé.
  • La plupart des pays ont peu fait pour s’attaquer à cet énorme problème de santé publique. Bien que les pays à haut revenu aient contrôlé leurs pires formes de pollution et lié la lutte contre la pollution à l’atténuation du changement climatique, seuls quelques pays à faible et moyen revenu ont pu faire de la pollution une priorité, consacrer des ressources à la lutte contre la pollution ou réaliser des progrès. De même, la lutte contre la pollution ne reçoit que peu d’attention dans l’aide officielle au développement ou dans la philanthropie mondiale.

Lire l’article en anglais :The Lancet Pollution 9 millions de morts

Cette étude tombe alors que le ministère de l’intérieur publie les dernières statistiques sur les atteintes à l’environnement enregistrées par la police et la gendarmerie entre 2016 et 2021. En 2021, les services de police et de gendarmerie nationales ont enregistré 31 400 délits ou contraventions à l’environnement, un nombre en augmentation de 7 % par rapport à 2016 (soit +1,3 % en moyenne par an) Surtout on y constate que sur cette période (2016-2021) les infractions liées aux pollutions ont doublé !

Lire l’analyse : Stat atteinte envi gendarmerie police 2016 2021 IA46 et téléchargez les données

Agissez

Inscrivez-vous pour suivre notre actualité

Inscription newsletter
×