Partager

Publications

Perturbateurs endocriniens

Les perturbateurs endocriniens : que sont-ils ?

« Substance ou mélange exogène modifiant la (les) fonction(s) du système endocrinien et provoquant ainsi des effets sanitaires nocifs dans un organisme intact, sa descendance, ou sur des populations ». Telle est la définition des perturbateurs endocriniens (PE) donnée par l’international Program for Chemical Safety.

En clair, malformations génitales, stérilité, puberté précoce, cancers hormono-dépendant (sein, prostate, cerveau…), obésité, diabète…le risque de contracter l’une de ces maladies augmente avec l’exposition à ces substances. Contrairement aux idées reçues, la dose ne fait pas le poison. En effet, à faible dose,  les PE agissent sur notre système hormonal et peuvent même se révéler plus dangereux. De même, une longue période d’exposition à ces substances et/ou à un mélange de plusieurs substances entraînera un risque accru de développer certaines pathologies.

Les femmes enceintes, les fœtus, les enfants ou encore les personnes dont le système immunitaire est affaibli sont les personnes les plus à risques. Il est important de noter que l’exposition d’une femme enceinte à des perturbateurs endocriniens pourra avoir des répercussions sur la santé de son enfant, même si les effets ne se déclarent que plusieurs années après la naissance.

Aujourd’hui, nous sommes quotidiennement exposés à des perturbateurs endocriniens puisqu’on peut les retrouver aussi bien dans l’alimentation (pesticides, métaux lourds), dans certains cosmétiques (parabènes), dans certains plastiques (BPA,), dans certains revêtements de poêle (perfluorés).

Coût de la santé perturbateurs endocriniens

Les perturbateurs endocriniens (PE) sont responsables de pathologies qui coûtent entre 150 et 206 milliards par an, soit entre 1.2% et 2% du PIB européen ! Tel est le constat alarmant fait par une série d’études scientifiques publiées dans le Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism de l’Endocrine society publiée en 2015[1].

Sur ce sujet lire aussi notre rapport  : Pesticides PE: la santé moins importante que l’économie!

Les enquête de Générations Futures sur les perturbateurs endocriniens

Pour aller plus loin, consultez les enquêtes EXPPERT de Générations Futures présentées ci-dessous qui portent sur l’exposition des populations aux perturbateurs endocriniens:

EXPPERT 9 (23/02/2017) : Exposition aux PE : 7 personnalités du monde de l’écologie font analyser leurs cheveux. EXPPERT 8 (12/01/2017) : Des pesticides PE dans l’eau
EXPPERT 7 (11/10/2016) : Des pesticides perturbateurs endocriniens dans des mueslis EXPPERT 6 (01/02/2016) : Des riverains de zones cultivées exposés aux pesticides perturbateurs endocriniens chez eux, tout au long de l’année !
EXPPERT 5 (22/09/2015) : Des pesticides interdits ou suspectés d’être des perturbateurs endocriniens (PE) dans des salades. EXPPERT 4 (12/03/2015) : Nouvelle enquête inédite de Générations Futures: 21 perturbateurs endocriniens en moyenne chez des femmes en âge de procréer !
EXPPERT 3 (29/04/2014) : Nouvelle enquête de Générations Futures – Quelles expositions de nos enfants aux résidus de pesticides perturbateurs endocriniens ? EXPPERT 2 (09/07/2013) : Des pesticides interdits et des Perturbateurs Endocriniens (PE) dans des fraises.
EXPPERT 1 (20/03/17) : Exposition aux Pesticides PERTurbateurs Endocriniens. Quelles expositions des enfants aux insecticides perturbateurs endocriniens au quotidien ?

 

 

La fin des pesticides perturbateurs endocriniens ?

D’un point de vue règlementaire, les pesticides et biocides pouvant être perturbateurs endocriniens, devraient normalement être exclus du marché (cf. le Règlement 1007/2009)…. Oui mais la Commission européenne ne joue pas vraiment le jeu sur ce point ! Pour en savoir plus lire notre dossier sur la mise sur le marché des pesticides.

Revue de presse :