Vous êtes ici : générations-futures» S’informer» Dossier alternatives» Agriculture » Production intégrée

Production intégrée

Entre conventionnel et biologique, la troisième voie pour une moindre utilisation des pesticides

Le terme de Production Intégrée (ou Integrated Pest Management – IPM) a été mentionné pour la première fois en Europe en 1977 dans un article intitulé « Vers la production agricole intégrée, par la lutte intégrée » publié dans le bulletin de l’OILB (1) – Organisation Internationale de Lutte Biologique et Intégrée contre les animaux et les plantes nuisibles (1977/4). Il s’agit d’une conception touchant non seulement à la protection des plantes mais à l’ensemble des pratiques culturales

La production intégrée ne possède pas à l’heure actuelle de cahier des charges officiel en France, à la différence de l’Agriculture Biologique.

Cependant cette méthode, si elle ne supprime pas totalement le recours aux pesticides de synthèse, réduit fortement l’utilisation de ces pesticides. La production intégrée emploie les pesticides en dernier recours, après avoir mis en œuvre d’autres techniques n’utilisant pas de pesticides.

Utilisée depuis plus de 15 années en arboriculture fruitière en Wallonie, et en particulier par les membres de l’asbl GAWI, cette production a un impact positif non seulement sur le plan économique mais également sur les plans social et écologique car elle utilise nettement moins de pesticides (2).

La Suisse subventionne largement des pratiques de la production intégrée qui a recours à de bien moindres quantités de pesticides sur les trois quarts de sa surface agricole (3).

La FAO recommande d’ailleurs aussi aux pays dits « en voie de développement » l’utilisation des techniques de la production intégrée…parce qu’elles utilisent moins de pesticides, entre autres (4).

>>> Pour un comparatif entre agriculture raisonnée et production intégrée c’est par là!

1 : http://www.iobc-wprs.org/
2 : http://www.asblgawi.com/fint.html voir aussi http://www.ipsuisse.ch/
3 : http://www.agriculture.ch/franz/facts/oekolog/ip.htm
4 : www.fao.org voir http://www.fao.org/ag/AGP/AGPP/IPM/gipmf/index.htm