Générations Futures facebook Twitter Rechercher Télécharger Email
Je fais un don

Partager

Actualités

Générations Futures demande au gouvernement ne pas céder au chantage de la FNSEA

Générations Futures s’inquiète de l’attitude de la FNSEA qui veut profiter de l’instabilité engendrée par le mouvement des Gilets Jaunes pour tenter de faire revenir le gouvernement sur des avancées de la loi agriculture et alimentation.

Générations Futures dénonce avec la plus grande fermeté l’attitude de la Présidente de la FNSEA qui, profitant de l’instabilité provoquée dans le pays par les mouvements sociaux, n’hésite pas à faire pression sur le gouvernement pour qu’il revienne sur certaines avancées obtenues dans le domaine de l’agriculture et de l’environnement. 

En effet, Mme Lambert n’a pas hésité ces dernières heures à menacer le gouvernement de manifestations d’agriculteurs si ce dernier ne revenait pas sur un certain nombre d’avancées pourtant actées dans la loi agriculture et alimentation.

Sont particulièrement visés la séparation de la vente des pesticides et du conseil agricole (un engagement d’Emmanuel Macron acté dans la loi alimentation) et la hausse de la redevance pour pollution diffuse appliquée aux pesticides (qui permet d’influer à la baisse sur les achats de pesticides et particulièrement sur les plus dangereux de ceux-ci). La plateforme « Glyphosate » – visant à rendre visibles les alternatives au glyphosate- est également visée.

Ces pressions de la FNSEA sont intolérables car il s’agit de profiter d’une période de difficulté sociétale pour obtenir des avantages purement corporatistes au détriment de l’environnement et des impacts sanitaires éventuels induits, en piétinant au passage le processus démocratique qui a permis d’acter ces éléments dans la loi française ! Nous demandons au gouvernement français de tenir bon et de ne pas revenir sur ces mesures démocratiquement adoptées.

Cette attitude de la FNSEA pousse aussi Madame Lambert à déraper en accusant nommément des ONG comme Générations Futures de « matraquer » et « pointer du doigt l’agriculture » et d’avoir une responsabilité sur l’insécurité des agriculteurs. Cette accusation est totalement mensongère. Générations Futures, association originaire du milieu rural et comptant dans son conseil d’administration des agriculteurs et autre acteurs du monde agricole, n’agresse jamais les agriculteurs dans sa communication (l’inverse n’étant pas toujours vrai). Générations Futures a publié ces derniers mois des documents montrant la présence de résidus de pesticides dans des aliments ou des cartes sur la vente de pesticides par département. Ces documents donnent des éléments objectifs sur les pesticides dans notre environnement qu’attendent les citoyen(n)es. Si bien sûr ils montrent des externalités d’un certain type d’agriculture, ils ne constituent pas une agression a priori contre « les agriculteurs » ou de « l’Agri Bashing » comme le FNSEA aime à le présenter.

Générations Futures présente par ailleurs régulièrement des alternatives agricoles de type système de production intégrée ou agriculture biologique et les intérêts de ces systèmes agricoles pour l’environnement.Ce n’est donc pas l’agriculture que Générations Futures critique mais certaines pratiques, notamment l’usage élevé de pesticides dangereux lié à un certain type d’agriculture.

C’est l’objet de l’association Générations Futures défini dans ses statuts que d’agir dans le domaine des « conséquences négatives de l’agriculture ou de toute autre activité humaine utilisant les produits phytosanitaires et les engrais de synthèse ». L’association est d’ailleurs agréée au niveau national par le ministère de la Transition écologique. Nous entendons bien continuer à exercer nos activités comme nous le souhaitons et comme nos statuts le prévoient, quelles que soient les pressions mises en œuvre par la FNSEA pour tenter de limiter notre liberté. La France est encore une République dans laquelle la liberté d’association est reconnue et doit pouvoir s’exercer sans pression.

Agissez

Inscrivez-vous pour suivre notre actualité

En complétant ce formulaire, vous acceptez que l'association Générations Futures, responsable de traitement, traite vos données personnelles pour vous permettre de recevoir des informations et actualités. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : mentions légales
×