Générations Futures facebook Twitter Rechercher Télécharger Email
Je fais un don

Partager

Actualités

Glyphosate : le Parlement vote pour une ré homologation de 7 années seulement assortie de nombreuses restrictions ! Générations Futures réagit !

Alors que la commission Environnement du parlement européen s’était prononcée contre la ré homologation du glyphosate en Europe et qu’entre 55 et 75% des européens sont contre sa ré homologation selon un sondage récent, l’assemblée plénière du Parlement n’a malheureusement pas suivie cette position. Elle a en effet adopté le principe d’une ré homologation du glyphosate, mais pour une période 7 années « seulement ». En outre de nombreuses restrictions sont demandées par le Parlement européen comme :

–          La non autorisation pour des usages non professionnels,

–          La non autorisation pour usage dans les parcs et jardins publics,

–          Une stricte limitation des usages en pré-récolte

–          …/…

« Le vote du Parlement européen en faveur d’une ré homologation du glyphosate est en soit une déception. Il faut en effet rappeler que le glyphosate a été clairement classé comme un pesticide probablement cancérogène pour l’homme par le Centre international de recherche sur le Cancer de l’OMS » Déclare François Veillerette, porte parole de Générations Futures. « Néanmoins des restrictions adoptées par le Parlement européen pour l’usage amateur et les espaces publics constituent des avancées. Le texte voté par le Parlement européen reconnait aussi le manque de données du dossier accepté par la Commission européenne, notamment en ce qui concerne les effets de perturbation endocrinienne ou les résidus alimentaires de glyphosate. Pour ces raisons Générations Futures demande au Gouvernement français de continuer à afficher son volontarisme sur ce dossier en s’engageant clairement à ne pas voter pour la ré homologation du glyphosate en Europe en mai prochain, fut-ce pour une période de 7 ans avec restrictions. Nous jugerons sa capacité à resister aux lobbies de l’agrochimie à ses actes.» ajoute t’il.

La presse en parle – découvrez notre revue de presse sur le sujet :

Agissez

Inscrivez-vous pour suivre notre actualité

Inscription newsletter
×