Générations Futures facebook Twitter Rechercher Télécharger
Je fais un don

Partager

Actualités

Première victoire ! Pesticides et sur-transposition des réglementations européennes

Première victoire ! Matignon vient de communiquer suite à notre alerte de ce matin pour annoncer le maintien de l’interdiction des insecticides néonicotinoïdes !

Rappelons que le gouvernement envisageait la suppression par ordonnance de dispositions protectrices majeures concernant les pesticides sur :

  • les pulvérisations aériennes
  • les préparations naturelles peu préoccupantes
  • les néonicotinoïdes

Sur ce dernier point, le ministre de l’Agriculture et de l’alimentation, Stéphane Travert, lors d’un entretien sur RMC ce matin s’est pourtant dit « favorable au retour des pesticides de type néonicotinoïde » alors que quelques instants plus tard le ministre de la Transition Ecologique, Nicolas Hulot, disait ne vouloir faire « aucune concession« , affirmant que les interdictions ne seraient pas levées.

Quelques heures plus tard, dans son communiqué[1], Matignon a indiqué que « Dans le cadre des discussions sur le projet de loi « Droit à l’erreur », le Gouvernement a décidé de ne pas revenir sur les dispositions de la loi de 2016. Cet arbitrage a été pris à l’occasion d’une réunion tenue à Matignon le 21 juin dernier. » Ce qui signifie qu’il ne devrait pas y avoir de retour sur l’interdiction des néonicotinoïdes.

Nous nous félicitons de cette décision mais souhaitons alerter sur deux points :

  • le fait même que l’idée de revenir sur ces interdictions des néonicotinoïdes ait été mise sur le papier. Cela nourrit une forme d’inquiétude de la part de nos organisations vis-à-vis de la ligne « environnementale » de ce gouvernement,
  • La seconde est que rien n’ait été dit sur les autres points pourtant majeurs pour le développement d’un autre modèle agricole : à savoir la question de l’interdiction des épandages aériens et celle de la promotion et de la mise sur le marché des préparations naturelles peu préoccupantes, qui constituent des alternatives aux pesticides chimiques.

« Nous attendons du gouvernement des précisions rapides sur ces deux points. Générations futures demande que les pulvérisations aériennes restent interdites sauf danger sanitaire grave car ce mode d’épandage des pesticides expose dangereusement les riverains des zones cultivées. » déclare François Veillerette, directeur de Générations Futures.  «  De plus, il serait incompréhensible que la catégorie des Préparations Naturelles peu préoccupantes (PNPP), qui regroupe des biostimulants utiles aux agriculteurs, soit supprimée. Cette catégorie ne constitue pas un obstacle à l’activité économique, bien au contraire, son existence permet de fournir des solutions aux agriculteurs ne voulant pas utiliser de pesticides de synthèse . » conclut-il.

[1] Communiqué du gouvernement sur l’interdiction de l’utilisation des néonicotinoïdes

Revue de presse :

Agissez

Suivez-nous

×
×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services ou des offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...