Saint Félix de Pallières : un site minier abandonné dans les Cévennes dangereux pour la santé du public !

site_pollue_france3

Saint Félix de Pallières : un site minier abandonné dans les Cévennes dangereux pour la santé du public !

​Générations futures veut mettre fin à l’inaction des pouvoirs publics et va porter plainte contre X pour mise en danger de la vie d’autrui!

Le site de St Félix de Pallières c’est:

  • près de 2 millions de tonnes de déchets de mines contaminés
  • A ces déchets s’ajoutent quelques 600 000 autres tonnes de stériles de mines sur un site situé environ un km au sud,
  • des eaux et des sols pollués par de l’arsenic, de l’antimoine du zinc ou du plomb !
  • des riverains exposés

Pour Générations Futures cette pollution lourde de conséquences pour l’environnement et la santé publique est inacceptable, c’est pourquoi nous avons décidé d’engager une action juridique!

Pour réussir votre soutien sera primordial!

Devant une situation qui semble bloquée (voir ci-dessous), malgré la mobilisation active de riverains ou de l’association locale ADAMVM (Association pour la Dépollution des Anciennes Mines de la Vieille Montagne) et constatant l’inaction des pouvoirs publics autour de ce dossier, Générations futures a décidé de porter plainte contre X pour mise en danger de la vie d’autrui, blessures involontaires et pollution des eaux.

La plainte sera portée par Maître Bertella – Geffroy, avocate au barreau de Nanterre et ancienne juge d’instruction au pôle de santé publique du Tribunal de Grande Instance de Paris. Des expertises in situ réalisées par un expert agréé près la Cour de Cassation complétées par des analyses en cours auprès d’un laboratoire, de prélèvements de cheveux, de poils d’animaux, sabots, plantes, viendront compléter le dossier pour caractériser le niveau d’exposition des habitants puis les graves préjudices pour certains d’entre eux.

Budget de l’action juridique :

  • Frais d’avocat : 3000,00 Euros
  • Analyses en laboratoire : 4098,00 Euros
  • Frais d’expert judiciaire : 3334,00 Euros

TOTAL : 10 432 Euros

Il manque aujourd’hui au bas mot 5000,00 Euros (sans compter les dépenses de fonctionnement) à Générations Futures pour boucler ce budget !

>>> Votre soutien est indispensable pour nous aider à financer cette action en justice: rendez-vous sur Citizencase! 

SOUTENEZ CETTE ACTION EN JUSTICE

Cette affaire fera l’objet d’un reportage et d’une émission spéciale de ‘Pièces à conviction’ sur France 3 le mercredi 20 janvier 2016 à 23h25.

>>> Plus d’information sur ce dossier

L’histoire en étapes

La commune de Saint Felix de Pallières est située dans les Cévennes, près d’Anduze dans la vallée du Gardon. Entre 1848 et 1971 des mines de zinc et de plomb y ont été exploitées. Jusqu’à 150 personnes ont travaillé sur ce site. La mine de la Croix de Pallieres, entre St Felix et Thoiras, a produit 80 000 tonnes de zinc et 34 000 tonnes de plomb pendant cette période. On en a extrait également 520 tonnes de cadmium, 30 tonnes d’argent et 28 tonnes de germanium. Après la fermeture des mines ce sont près de 2 millions de tonnes de déchets de mines contaminés qui se sont retrouvés sur ce site, dont la moitié sur une gigantesque digue à stériles. A ces déchets s’ajoutent quelques 600 000 autres tonnes de stériles de mines sur un site situé environ un km au sud, à la mine Joseph, sur la commune de St Felix.

Source Images tiées de l’excellent Web doc RFI

​Un site pollué

Ce n’est qu’en 2008 que la communication d’un premier rapport, commandé en 2004, communiqué aux mairies de Saint-Félix-de-Pallières et de Thoiras en décembre 2008 , montre la contamination de nombreux points de la zone par de l’arsenic, de l’antimoine du zinc ou du plomb, en quantités très importantes dans certains lieux. Les eaux, notamment des ruisseaux voisins sont elles aussi contaminées par ces mêmes résidus toxiques à des quantités parfois des dizaines de fois supérieures aux valeurs maximales autorisées.

(Rapport Géoderis )

Un site dangereux pour les habitants et touristes

Un rapport* rédigé par deux experts, toxicologues, et un ingénieur, n’hésite ainsi pas à conclure à un risque pour les personnes vivant dans cette zone, et notamment les enfants :

Et pourtant de nombreuses personnes et familles vivent sur une partie de ce site. De plus, rien n’est fait pour en empêcher l’accès à des touristes, promeneurs ou chasseurs. Aucune mesure d’envergure n’est prise pour gérer et réduire le risque sanitaire couru actuellement par les personnes sur ce site. En effet, des cancers et des accidents vasculaires cérébraux ont frappé les familles résidant aux alentours. Le problème est pourtant connu des pouvoirs publics. Mais rien n’a été entrepris, sinon l’envoi, au premier trimestre 2014, de simples recommandations d’hygiène , alors que le rapport de ces experts mentionne des « manquements graves de l’Etat et de ses administrations décentralisées »

*Ref : « Chape de plomb sur le site minier de Saint-Félix-de-Pallières (Gard) » par André Picot, Jean-François Narbonne et Stéphane Garcia. ATC – Association Toxicologie Chimie. Dossier d’information n° 7. 11 juin 2013.

SOUTENEZ CETTE ACTION EN JUSTICE – MERCI!