Nouvelle enquête inédite de Générations Futures: 21 perturbateurs endocriniens en moyenne chez des femmes en âge de procréer!

aplantucid_image004_png01d05cea
 Quelles expositions  aux perturbateurs endocriniens pour des franciliennes en âge de procréer?

Enquête EXPPERT 4 : EXPosition aux PERTurbateurs endocriniens

Quelles expositions  aux perturbateurs endocriniens pour des franciliennes en âge de procréer?

4ème  volet de l’enquête de Générations Futures sur les perturbateurs endocriniens (PE).

Perturbateurs Endocriniens. Les Perturbateurs Endocriniens (PE) sont des substances étrangères à l’organisme qui peuvent avoir des effets néfastes sur l’organisme d’un individu ou sur ses descendants. Le fœtus et le jeune enfant sont les plus menacés par ces substances. Par ailleurs une étude très récente vient démontrer que l’impact de ces Perturbateurs Endocriniens a un coût important pour la société (entre 1 et 2 % du PIB  en Europe !)[1].

Agir maintenant. Afin de montrer l’urgence de l’action préventive dans ce domaine des Perturbateurs Endocriniens, GF a décidé de réaliser une série de plusieurs rapports basés sur des analyses et enquêtes fouillées montrant que l’omniprésence de très nombreux Perturbateurs Endocriniens dans notre environnement engendre une exposition très importante de la population à ces Perturbateurs Endocriniens: ce sont les rapports EXPPERT (pour EXPosition aux PERTurbateurs endocriniens[2]). Parce que les jeunes enfants et les fœtus, constituent une population particulièrement vulnérable aux dangers des Perturbateurs Endocriniens, notre association a voulu connaitre les substances PE auxquelles ils pouvaient être exposés, notamment via une exposition in utero.

Une enquête inédite et ciblée. Le rapport EXPPERT 4[3] s’intéresse donc tout particulièrement à l’exposition des femmes en âge de procréer vivant en milieu urbain, spécifiquement en Région Ile-de-France[4], via l’analyse, par un laboratoire de recherche indépendant, d’une mèche de leurs cheveux. 29 femmes ont participé à cette enquête. Les prélèvements ont été réalisés entre mars et octobre 2014. L’un des échantillons de cheveux n’ayant pas été retenu pour l’analyse du fait d’un prélèvement trop faible ce sont 28 échantillons qui ont été analysés. Les analyses ont été réalisées début 2015. 64 substances suspectées d’être des Perturbateurs Endocriniens ont été recherchées[5] dont 54 pesticides ou métabolites de pesticides, 6 retardateurs de flammes bromés et 4 PCB.

Résultats synthétiques. Les résultats sont sans appel et confirment nos craintes :

  • 21,35 Perturbateurs Endocriniens ont été retrouvés en moyenne par femme, avec 19,42 pesticides Perturbateurs Endocriniens en moyenne par femme
  • Le nombre de résidus maximum par échantillon de cheveux est de 32 et le plus bas de 12.
  • La quantité moyenne de résidus de Perturbateurs Endocriniens trouvée par échantillon est de 109.39 picogramme /mg [6]
  • La quantité maximale de résidus de Perturbateurs Endocriniens trouvée dans un échantillon est de 387.27 pg/mg (contre 24.14 pg/mg pour la plus faible) soit un rapport de 1 à 16 entre le moins contaminé et le plus contaminé!

«  Ces résultats montrent une contamination généralisée de ces femmes en âge d’avoir des enfants, ce qui nous inquiète énormément sur de possibles effets qui pourraient apparaître plus tard dans la vie des enfants de ces femmes. Toutefois des différences importantes existent entre les personnes, ce qui montre que leur environnement et/ou leur alimentation jouent un rôle important dans leur niveau d’exposition aux Perturbateurs Endocriniens. On doit donc agir sur ces facteurs pour diminuer au maximum leur exposition. »  Déclare François Veillerette, porte-parole de Générations Futures. « Nous avons pris bonne note des avancées obtenues lors de la présentation de la Stratégie Nationale sur les Perturbateurs Endocriniens (SNPE)[7] qui prend en compte notamment la nécessité de réduire l’exposition des populations aux Perturbateurs Endocriniens. Il faut maintenant que la Commission européenne publie enfin une définition protectrice des Perturbateurs Endocriniens qui devront être exclus notamment dans le cadre du Règlement 1107/ 2009 sur les pesticides  » conclut-il.

Drapeau_grande_bretagne_1606 Press Release in English: HEAL PR GF120315EXPPERT4(en FINAL)
Thank you so much HEAL!
>>> Pour aller plus loin sur le sujet des Perturbateurs Endocriniens rendez-vous sur : http://www.perturbateurs-endocriniens.fr/

La presse en parle

 

France Inter: La tête au carré – sur la puberté précoce du 12/03

 

Des pesticides interdits depuis plus de 10 ans se retrouvent encore dans les cheveux des Franciliennes

Le Quotidien du Médecin – 12 mars 2012

Les femmes franciliennes en âge de procréer sont exposées à un nombre important de perturbateurs endocriniens (PE), y compris provenant d’insecticides interdits en France depuis plus de dix ans. C’est ce que montre l’étude EXPPERT 4 financée par l’association Génération future et la région Ile-de-France.

20minutes.fr – ‎12 mars 2015‎
20 Minutes avec AFP. Publié le 12.03.2015 à 09:38; Mis à jour le 12.03.2015 à 09:38. Mots-clés. Santé,; Planète. Encore une étude sur la santé qui va faire peur aux Françaises. Selon une enquête rendue publique jeudi par l’association Générations Futures, …

Nos cheveux sont riches… en pesticides

TF1 – ‎12 mars 2015‎
Une étude réalisée sur les cheveux de 28 habitants d’Ile-de-France par l’association Générations Futures vient de détecter 21,35 perturbateurs endocriniens en moyenne dans chacune des chevelures. En moyenne, sur chacune des 28 personnes – toutes …
Le Point – ‎12 mars 2015‎
RAPPORT. Des tests effectués sur des femmes en âge de procréer indiquent la présence de substances chimiques qui, pour certaines, sont interdites en France. Une enquête indique l’existence de résidus de pesticide dans la chevelure des femmes © THOS …
L’Obs – ‎11 mars 2015‎
Une enquête publiée ce jeudi révèle qu’en moyenne, l’organisme des Franciliennes en âge de procréer abrite 22 substances chimiques très dangereuses pour les fœtus. Les femmes enceintes doivent être particulièrement vigilantes aux perturbateurs …
L’Obs – ‎11 mars 2015‎
Pour tout savoir sur ces insidieux toxiques, on conseille la lecture d’un ouvrage publié ce jeudi 12 mars, « Perturbateurs endocriniens, le mal invisible » de Marine Jobert et François Veillerette (Buchet-Chastel, 128 p., 12 euros), synthèse certes engagée, mais …
France Info – ‎11 mars 2015‎
« Il faut que la France tape du poing sur la table pour faire avancer la législation européenne », estime François Veillerette, le président de Générations Futures. Depuis plus de cinq ans, une règlementation interdit les perturbateurs endocriniens sauf que …

Une vingtaine de perturbateurs endocriniens dans l…

Vedura – ‎Il y a 16 minutes ‎
… pour diminuer au maximum leur exposition » souligne François Veillerette, porte-parole de l’association Générations Futures, demandant à la Commission Européenne d’exclure des PE notamment dans le cadre du Règlement 1107/ 2009 sur les pesticides.
La Montagne – ‎Il y a 40 minutes ‎
Sept substances (5 insecticides, un fongicide, un herbicide) ont été retrouvées dans tous les échantillons de cheveux. – olly/shutterstock.com. (AFP) – Une vingtaine de résidus de perturbateurs endocriniens, en moyenne, essentiellement des pesticides, ont …
Atlantico.fr – ‎Il y a 2 heures ‎
Une enquête de l’association Générations futures révèle la présence de résidus de perturbateurs endocriniens, essentiellement des pesticides, dans les cheveux de 28 femmes d’Ile-de-France en âge de procréer. Un faux-problème créé de toutes pièces par …
Le Républicain Lorrain – ‎Il y a 4 heures ‎
Une vingtaine de perturbateurs endocriniens ont été trouvés dans les cheveux de 28 femmes vivant en Île-de-France. Abonnez-vous au Républicain Lorrain pour lire cet article. s’abonner. Déjà abonné ?connectez-vous. Pour lire cet article dans son …
Le Monde – ‎Il y a 9 heures ‎
Nous avons cherché ces substances dans une mèche de cheveux de trois centimètres, ce qui correspond au film des expositions cumulées de la personne au cours des trois derniers mois », explique François Veillerette, porte-parole de Générations futures.
la Nouvelle République – ‎Il y a 14 heures ‎
Ces résultats montrent une contamination généralisée de ces femmes en âge d’avoir des enfants », estime François Veillerette, le porte-parole de l’ONG. « Ce qui nous inquiète énormément sur de possibles effets qui pourraient apparaître plus tard dans la …
L’Express – ‎Il y a 14 heures ‎
… qui nous inquiète énormément sur de possibles effets qui pourraient apparaître plus tard dans la vie des enfants de ces femmes, souligne François Veillerette, porte-parole de l’association. Toutefois, des différences importantes existent entre les personnes, …
Elle – ‎Il y a 15 heures ‎
Même en faisant attention à son alimentation et à ses habitudes de consommation, on peut être contaminé par des pesticides. Voilà ce qu’a cherché à prouver l’association Générations futures, engagée pour la défense de l’environnement, en publiant une …
RTL.fr – ‎Il y a 16 heures ‎
En moyenne, une vingtaine de perturbateurs endocriniens ont été retrouvés dans les cheveux des femmes en Île-de-France. Des substances interdites en France ont même été décelées. Un mannequin se fait coiffer lors de la Fashion Week à Paris …
maville.com – ‎Il y a 16 heures ‎
Elle visait à montrer « la réalité de l’exposition de la population à des cocktails de perturbateurs endocriniens » susceptibles de perturber le bon fonctionnement hormonal, a déclaré François Veillerette, porte-parole de Générations Futures, au cours d’une …
Le Club de Mediapart – ‎Il y a 16 heures ‎
L’Association indépendante « Générations Futures » vient de publier les résultats d’une nouvelle étude. Les cheveux de 29 femmes vivant en zone urbaine (Ile de France) ont été analysés. Les cheveux de ces femmes contiennent en moyenne 21 Perturbateurs …
Francetv info – ‎Il y a 16 heures ‎
Mais elle vise à montrer « la réalité de l’exposition de la population à des cocktails de perturbateurs endocriniens » susceptibles de perturber le bon fonctionnement hormonal, a déclaré François Veillerette, porte-parole de Générations Futures, au cours d’une …
20minutes.fr – ‎Il y a 17 heures ‎
Propos recueillis par Nicolas Bégasse. Publié le 12.03.2015 à 16:00; Mis à jour le 12.03.2015 à 16:00. Mots-clés. Planète. Des pesticides dans vos cheveux: une enquête rendue publique ce jeudi par l’association Générations Futures met en relief la …
Actualités Techniques de l’Ingénieur – ‎Il y a 17 heures ‎
Elle visait à montrer « la réalité de l’exposition de la population à des cocktails de perturbateurs endocriniens » susceptibles de perturber le bon fonctionnement hormonal, a déclaré FrançoisVeillerette, porte-parole de Générations Futures, au cours d’une …
DirectMatin.fr – ‎Il y a 17 heures ‎
Herbicides, pesticides, insecticides… Les cheveux des femmes en Ile-de-France contiennent un cocktail de produits chimiques inquiétant. C’est le résultat d’une étude publiée ce jeudi par l’association Générations Futures. Selon cette enquête, en moyenne, …
L’Express – ‎Il y a 17 heures ‎
Elle visait cependant à montrer « la réalité de l’exposition de la population à des cocktails de perturbateurs endocriniens » susceptibles de perturber le bon fonctionnement hormonal, a déclaré François Veillerette, porte-parole de Générations Futures, au cours …
Madame Figaro – ‎Il y a 17 heures ‎
Ces résultats montrent une contamination généralisée de ces femmes en âge d’avoir des enfants, ce qui nous inquiète énormément sur les effets susceptibles d’apparaître plus tard dans la vie des enfants de ces femmes » a déclaré François Veillerette, …
Le Parisien – ‎Il y a 18 heures ‎
Par exemple, pas une ligne concernant les perturbateurs endocriniens n’apparaît sur le projet de loi de santé qui sera bientôt débattu », illustre François Veillerette, porte-parole de Générations futures dont un livre sur le sujet sort aujourd’hui*. L’association …
BFMTV.COM – ‎Il y a 18 heures ‎
Elle vise à montrer « la réalité de l’exposition de la population à des cocktails de perturbateurs endocriniens » susceptibles de perturber le bon fonctionnement hormonal, a déclaré François Veillerette, porte-parole de Générations Futures, au cours d’une …
Parole de mamans – ‎Il y a 18 heures ‎
21 perturbateurs endocriniens ont été repérés, en moyenne, chez des femmes en âge de procréer et habitant en Île de France. Ce sont les chiffres très inquiétants dévoilés par l’Enquête EXPPERT 4, EXPosition aux PERTurbateurs endocriniens, soit le …
Actu-Mag.fr – ‎Il y a 19 heures ‎
L’association Générations futures a été créée en 1996 par Georges Toutain, un ingénieur agronome à l’INRA (Institut National de Recherche Agronomique) ainsi que FrançoisVeillerette, aujourd’hui porte-parole de l’ONG. Elle est destinée à faire la …
RTBF – ‎Il y a 20 heures ‎
Une vingtaine de résidus de perturbateurs endocriniens, en moyenne, essentiellement des pesticides, ont été trouvés dans les cheveux de 28 femmes d’Ile-de-France en âge de procréer, indique une enquête rendue publique jeudi par l’association …
Doctissimo – ‎Il y a 21 heures ‎
… que leur environnement et/ou leur alimentation jouent un rôle important dans leur niveau d’exposition aux PE. On doit donc agir sur ces facteurs pour diminuer au maximum leur exposition » déclare François Veillerette, porte-parole de Générations Futures.
Enviro2B – ‎Il y a 21 heures ‎
On les retrouve vraiment partout ! Une nouvelle étude révèle aujourd’hui que des perturbateurs endocriniens ont été trouvés dans les cheveux de femmes d’Ile-de-France. Selon l’enquête menée par l’association générations Futures et dont les conclusions …
Enviro2B – ‎Il y a 21 heures ‎
On les retrouve vraiment partout ! Une nouvelle étude révèle aujourd’hui que des perturbateurs endocriniens ont été trouvés dans les cheveux de femmes d’Ile-de-France. Selon l’enquête menée par l’association générations Futures et dont les conclusions …
TopSanté – ‎Il y a 21 heures ‎
François Veillerette, porte-parole de Générations Futures s’alarme dans un communiqué d’une « contamination généralisée de ces femmes en âge d’avoir des enfants » pour les conséquences éventuelles « qui pourraient apparaître plus tard dans la vie des …
France Soir – ‎Il y a 22 heures ‎
« Ces résultats montrent une contamination généralisées de ces femmes en âge d’avoir des enfants », s’alarme François Veillerette, porte-parole de Générations Futures. « (Cela) nous inquiète énormément sur de possibles effets qui pourraient apparaître plus …
Europe1 – ‎Il y a 22 heures ‎
En moyenne, une vingtaine de perturbateurs endocriniens, dont des pesticides, ont été retrouvés chez 28 femmes d’Ile-de-France en âge de procréer, révèle une association. Les cheveux des femmes regorgent-ils de substances interdites ? Selon une …
Le Huffington Post – ‎Il y a 22 heures ‎
SANTÉ – Une vingtaine de résidus de perturbateurs endocriniens, en moyenne, essentiellement des pesticides, ont été trouvés dans les cheveux de 28 femmes d’Ile-de-France en âge de procréer, indique une enquête rendue publique jeudi 12 mars par …
Medisite – ‎12 mars 2015‎
… une contamination généralisée de ces femmes en âge d’avoir des enfants, ce qui nous inquiète énormément sur de possibles effets qui pourraient apparaître plus tard dans la vie des enfants de ces femmes, a commenté François Veillerette, porte-parole …

[4] Cette enquête est réalisée avec le soutien de la Région IDF
[5] Détails des substances recherchées: 24 pesticides organochlorés ou métabolites, 10 métabolites d’organophosphorés, 11 Pyrétrinoides ou métabolites, 4PCB, 1 métabolite de carbamate, 4 fongicides, 6 PBDE, 4 pesticides et métabolites divers [6] pour rappel dans l’enquête que nous avions menée sur les enfants (EXPPERT 3) la moyenne était de 639 pg/mg par enfant [7] http://www.generations-futures.fr/pesticides/victoire-a-confirmer-la-pression-citoyenne-sur-les-pesticides-pe-porte-ses-fruits/