Vous êtes ici : générations-futures» S’informer» Pesticides : le dossier» Environnement » Maisons

Maisons

Nos maisons ne sont pas des abris étanches contre les pesticides.

De nombreuses enquêtes ont prouvé que nos domiciles contiennent presque toujours des pesticides.

Des études mettent régulièrement en évidence la présence de résidus de pesticides dans les poussières des maisons. Une étude allemande (1) met en évidence la présence de perméthrine dans 90% des foyers étudiés. Une étude  a conclu que l’utilisation de pesticides à proximité immédiate des habitations avait pour résultat d’augmenter sensiblement leur présence résiduelle dans les habitations (2). Dans cette étude, les chercheurs ont mis en évidence que les pesticides rentrent dans la maison principalement par la poussière et les particules de terre apportées de l’extérieur par les animaux domestiques et les personnes quand elles rentrent dans les maisons.

Plus récemment, une étude française à mis en évidence la présence de plus de 4 pesticides différents dans l’air d’appartements de la région parisienne (3). Cette étude était l’une des premières à analyser de façon systématique et simultanée autant de pyréthrinoïdes et leurs métabolites dans les poussières de sols de logements.

Une nouvelle étude (4) scientifique montre que les pesticides agricoles utilisés dans un rayon de 1250 mètres autour d’habitations finissent par contaminer l’intérieur de ces maisons ! La corrélation la plus forte avec les concentrations de pesticides dans les moquettes était généralement pour un usage de pesticides agricoles dans un rayon de 1250 mètres autour des habitations durant les 730 jours précédents. Les auteurs concluent que l’usage des pesticides agricoles aux alentours de ces résidences est un déterminant significatif pour la présence de ces 5 pesticides dans les moquettes /tapis de ces maisons. Cette étude montre que l’utilisation de pesticides agricoles, dont certains sont soupçonnés d’être cancérigènes, a un impact sur la contamination des habitations avoisinantes, et donc de l’air que respirent chaque jour leurs habitants, dans un rayon (1250m).

1 : Friedrich, C et al. “Pyrethroids in House Dust of the German Housing Population- Results of two National Cross-Sectional Studies” Gesundheitswesen, 1998, 60(2) : 95-101.
2 : Nishioka, Lewis, Brinkman, Burkholder , Menkedick and Hines. “Distribution of 2,4-D in Air and on Surfaces inside residences after lawn applications : comparing exposure estimates from various media for young children.” Env. Health. Perspectives, vol. 109. number 11. november 2001.
3. Bouvier G, Seta N, Vigouroux-Villard A, Blanchard O, Momas I. Insecticide urinary metabolites in nonoccupationally exposed populations. J Toxicol Environ Health B Crit Rev 2005 Nov;8(6):485-512.
4. Gunier RB, Ward MH, Airola M, Bell EM, Colt J, Nishioka M, et al. 2011. Determinants of Agricultural Pesticide Concentrations in Carpet Dust. Environ Health Perspect http://ehp03.niehs.nih.gov/article/fetchArticle.action?articleURI=info%3Adoi%2F10.1289%2Fehp.1002532